Actualités
00:01 7 novembre 2018

Consultation pour revitaliser le centre commercial

IMMOBILISATION. William et Jonathan Trudel, propriétaires de Fleur de Lys depuis juillet 2018, lancent une campagne de consultation. Intitulée Réinventons Fleur de Lys, l’objectif est de cerner les besoins des commerçants et des clients afin de redonner au centre commercial ses lettres de noblesse.

De gauche à droite, Jacques Bois (président de la société d’histoire Les Rivières), Jonathan Trudel, Réjean Lemoine et Sandra Bisson (auteurs du livre Québec Ouest/Vanier) et William Trudel.

Photo Métro Média – Alain Couillard

Le vice-président de Trudel Alliance, Jonathan Trudel, a rappelé que cette consultation avait été annoncée au moment de l’acquisition du centre commercial. «Cette démarche est quelque en sorte un brainstorming collectif. Cela va permettre aux gens et aux divers acteurs de venir nous rencontrer et de partager leurs idées, leurs projets et leurs visions d’avenir.» Le local Espace réinvention, voisin de l’Info service, sera ouvert public demain le mercredi 7 novembre.

Les propriétaires de Fleur de Lys, les frères William et Jonathan Trudel.

Photo Métro Média – Alain Couillard

Les frères Trudel ont prévu visiter les meilleurs sites de redéveloppement urbains répartis dans plusieurs régions du monde. «Dès la fin novembre, nous allons faire une tournée en Amérique du Nord, en Europe et en Asie ce qui nous permettra de rencontrer les promoteurs et nous inspirer des meilleures démarches qui se sont faites», d’ajouter Jonathan Trudel.

William Trudel, a indiqué que Fleur de Lys représentait une superficie de 260 000 mètres carrés (2,8 millions de pieds carrés) et qu’il y avait de la place pour de nouveaux projets. La faillite du détaillant Sears et le départ de La Baie D’Hudson ont eu un effet négatif sur l’achalandage. «C’est sûr que la démolition de ces espaces commerciaux c’est une chose, mais on doit s’interroger. Sommes-nous dans une dynamique où les superficies commerciales augmentent ou diminuent avec le commerce en ligne?»

Le président a confirmé que ces espaces commerciaux allaient changer de vocation ou ils seraient entièrement refaits en autre chose. «Mais c’est quoi l’autre chose? C’est justement sur cela qu’on s’interroge en ce moment. Parmi ces usages figurent du résidentiel, de l’hôtellerie, de la nouvelle offre commerciale, de restauration ou de divertissement.» Il a d’ailleurs confirmé qu’il ne sera jamais question d’un édifice de 65 étages.

Avenir du salon de jeu

Le président William Trudel rappelle que le Salon de jeu attire quelque 500 000 visiteurs par an.

Photo Métro Média – Alain Couillard

La récente annonce d’un éventuel retrait du Salon de jeu de Place de Lys, faite récemment par le nouveau gouvernement provincial, a été abordée. Les propriétaires du centre commercial concèdent que cet attrait attire quelque 500 000 visiteurs par an. La disparition de ce salon est une source d’inquiétude pour les locataires de Fleur de Lys.

«C’est sûr pour nous que le Salon de jeu de Loto Québec est un locataire très important. On pense que la solution n’est pas un déménagement, mais de travailler avec le locataire pour voir comment il aimerait qu’on bonifie la propriété pour atteindre les objectifs.» Le président affirme qu’il n’y a aucune confrontation avec Lotto Québec. «La préoccupation est de s’interroger sur l’offre de jeu à Québec et ça, on la comprend. Notre façon de voir le dossier ce n’est pas de défendre une position, mais de se relever les manches et de travailler pour apporter la bonne solution», a-t-il conclu.

Alain Couillard


Distribution: 46 175 exemplaires. Le territoire desservi par le journal L'Actuel comprend les secteurs de Duberger-Les Saules, Lebourgneuf, Loretteville, Neufchâtel, Saint-Émile, Des Châtels, Val-Bélair, Vanier et Wendake. Pour joindre la rédaction de l’Actuel: 418-840-1472 poste 403.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette