Actualités
14:00 29 novembre 2018

Pétition pour le maintien du brigadier scolaire

Denis Plante est brigadier scolaire depuis trois ans.

SÉCURITÉ. Brigitte Villeneuve et Jean Goulet, deux résidents de la rue François Villon, ont déposé une pétition au bureau du conseil d’arrondissement Les Rivières le 4 octobre. Le document, contenant 137 signataires, demande le maintien d’un brigadier scolaire à proximité de l’école des Écrivains.

Le début des travaux d’agrandissement de l’école primaire, en avril, a amené un achalandage de véhicules lourds tels camions de remplissage, bétonnières, camions-remorques, grue et pelle mécanique. «Nous avons fait une demande pour la présence d’un brigadier à l’intersection des rues Jacques Crépeault et Verlaine», peut-on lire dans le préambule de la pétition.

Le brigadier scolaire Denis Plante et Jean Goulet.
(Photo Métro Média – Alain Couillard)

Les parents obtenaient gain de cause, le même mois, et un brigadier scolaire était affecté à l’intersection jugée dangereuse. L’école des Écrivains, faisant le coin de cette intersection, accueille plus de 250 élèves de la maternelle à la 6e année, dont quatre classes d’élèves ayant un trouble du spectre autistique (TSA) et un service de garde y est offert.

Jean Goulet affirme que plusieurs parents, conducteurs, cyclistes et piétons ne se comportaient pas adéquatement avant l’arrivée du brigadier. «Après quelques jours de la rentrée scolaire, une maman a failli écraser son enfant lors d’une manœuvre de marche arrière avec son véhicule. C’est un voisin qui a crié et sauvé la vie de l’enfant.» Il est indéniable, selon lui, que la présence d’un brigadier scolaire doit être maintenue à l’année.

Question de sécurité

M. Goulet précise que la majorité des cyclistes empruntant cette intersection menant vers la piste cyclable, ne respectaient pas les arrêts obligatoires allant même jusqu’à être grossiers et dangereux envers le brigadier, les enfants et les parents traversant l’intersection. «Il n’y a presque plus de cyclistes à cause du froid, mais les gens sont pressés le matin et j’ai même failli récemment me faire frapper de dos par un véhicule», raconte le brigadier scolaire Denis Plante.

Lors de l’assemblée publique du 23 octobre, les membres du conseil d’Arrondissement Les Rivières ont officialisé la réception de la pétition. Les travaux à l’école primaire sont prévus pour deux ou trois ans.

Alain Couillard


Distribution: 46 175 exemplaires. Le territoire desservi par le journal L'Actuel comprend les secteurs de Duberger-Les Saules, Lebourgneuf, Loretteville, Neufchâtel, Saint-Émile, Des Châtels, Val-Bélair, Vanier et Wendake. Pour joindre la rédaction de l’Actuel: 418-840-1472 poste 403.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette