Société
15:34 12 octobre 2017

Le site de la Maison O’Neill s’agrandit

RÉAMÉNAGEMENT. Le domaine de la Maison O’Neill a été agrandi pour accueillir 5 000 personnes supplémentaires durant certaines festivités. Le site appartient à la Ville de Québec qui a pris la décision de réaménager le terrain situé devant la scène, afin de maximiser l’accessibilité à la population.

Le site a été entièrement réaménagé.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Selon le président du conseil d’administration, Mario Vien, l’idée de diminuer la butte de terre était en discussion depuis environ trois ans. « Il y avait beaucoup d’herbe haute qui attirait les moustiques », explique-t-il. Plus de 39 spectacles ont eu lieu depuis le mois de mai dernier, mais l’affluence de la foule constatée le 20 août, lors de l’hommage aux Beatles, aurait facilité l’action de la Ville.

De l’hydro-ensemencement (pelouse liquide) sera effectué d’ici la fin octobre, ce qui permettra d’avoir un sol uniforme, prêt pour la prochaine saison d’activité. « On a un domaine de 1,7M de pieds carrés, nous sommes comme le Central Park de Québec avec le grand terrain et la rivière », se réjouit le président.

Mario Vien mentionne qu’il y a de nombreux projets en vue, dont l’installation de jeux de pétanque et de fer, puisque les O’Neill de l’époque appréciaient ces deux activités. M. Vien ne compte pas pour autant en faire un endroit pour les compétitions. Aussi, un belvédère naturel a été découvert en bordure de la rivière Saint-Charles, le responsable dit qu’il compte y installer une table à pique-nique, dès 2018. D’ailleurs, la Maison O’Neill axera certaines activités pour attirer plus de familles.

Mario Vien travaille sur un projet d’ici les festivités de Noël, mais ne désire pas élaborer sur le sujet pour le moment. « J’espère que ça fonctionnera, ce sera une merveilleuse activité », conclut-il.

Traverse piétonnière

Lors du dernier conseil d’arrondissement, des résidents ont fait part de leur désir d’avoir une lumière de circulation pour piétons, devant la Maison O’Neill, afin de traverser le boulevard Wilfrid-Hamel en toute sécurité. « L’absence d’un trottoir de l’autre côté de la rue rendrait ce projet difficilement réalisable », ont exprimé les membres du conseil, qui ont tenu à mentionner qu’ils se pencheraient sur la question.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *