Société
19:47 26 octobre 2017

Le CHSLD Sainte-Monique déménage

SANTÉ. Le centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Sainte-Monique changera d’adresse d’ici un an. Demeurant sur le boulevard Wilfrid-Hamel, il passera de l’est à l’ouest de l’autoroute Henri-IV pour s’installer L’Ancienne-Lorette.

Le plan de l’arrière du nouveau CHSLD Sainte-Monique.

(Photo gracieuseté)

Le bâtiment de 20M$, annoncé en février dernier, est en pleine construction, en respectant les nouvelles normes dictées par le ministère de la Santé. Bâti sur deux étages, l’immeuble pourra accueillir 64 résidents dans des chambres individuelles. Les 58 clients actuels se partagent 41 unités. Il y aura deux bains-tourbillon par niveau, des corridors de six pieds de large plutôt que trois, une grande salle à manger et de nombreuses aires de repos dans un environnement à éclairage naturel, avec de grandes fenêtres.

« Nous devons suivre les mêmes normes qu’un établissement public, mais nos services sont rehaussés. Nous sommes plus petit et nous avons toujours quelqu’un sur place », exprime la directrice générale et propriétaire de Sainte-Monique, Andrée Bégin.

En effet, le CHSLD profite déjà de visites médicales hebdomadaires, des infirmières et des auxiliaires. « Les services de notre nouveau centre seront sensiblement les mêmes, mais tout sera plus grand, plus beau avec des équipements à la fine pointe de la technologie », ajoute Mme Bégin. D’ailleurs, des experts de l’Université Laval ont été consultés pour l’élaboration des plans. Le professeur de l’UL, Philippe Voyer, y effectuera des recherches sur les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) ainsi que la conformité des établissements en fonction des gens souffrants de déficit cognitif et de l’Alzheimer. Ce nouveau CHSLD privé pourrait servir d’exemple aux autres établissements à venir.

Anciennement le motel Old Mill Lodge, il avait été converti en centre d’hébergement au début des années 50. Depuis cette époque, il n’y pas eu de rénovations majeures. Une fois le déménagement complété, l’immeuble sera vendu. Selon certains renseignements, le terrain est déjà convoité. « Je ne laisserai pas aller l’immeuble en dessous du prix demandé. Je le vendrai à qui veut bien l’avoir », conclut la propriétaire.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *