Société
12:30 13 mars 2015

Protection des espèces floristiques : de la loi à la conservation des habitats

NATURE. L’estuaire d’eau douce à saumâtre du fleuve Saint-Laurent abrite une flore d’exception. Celle-ci évolue dans une zone où s’effectue la transition entre les eaux salées du golfe et les eaux douces du fleuve, est de plus soumise au rythme des marées. Certaines de ces plantes dites endémiques ont une répartition qui se limite à cette seule région géographique et nulle part ailleurs dans le monde.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *