Société
12:05 11 mai 2015

30 printemps pour Le Piolet

HAUTE-SAINT-CHARLES. De la création Les premiers de Cordée en 1985 jusqu’à l’inauguration des logements communautaire en 2013, Le Piolet a épaulé de nombreux jeunes adultes de La Haute-Saint-Charles et même d’ailleurs. L’entreprise célèbre ses 30 ans d’existence. En attendant la tenue d’un événement festif en octobre prochain, L’Actuel propose un survol historique de l’œuvre ancrée depuis plusieurs années à Loretteville.

L’année 1985 a été déclarée l’Année internationale de la jeunesse par l’Organisation des Nations Unies. À cette époque, la communauté était aux prises avec différentes problématiques comme notamment un chômage élevé. Pour ces raisons, un comité de pastorale de la région Lorette a mis sur pied un groupe communautaire en créant la corporation Les premiers de Cordée et le Carrefour Jeunacte.

Piloté par Sr Madeleine Bélec de la communauté Saint-Joseph-de-Saint-Vallier, le projet avait pour objectif d’offrir un lieu de rencontre et d’échange pour les jeunes qui n’avaient pas de sites leur étant destinés. Une maison, acquise au 8925, boulevard de L’Ormière, est devenu le Carrefour Jeunacte, un centre de services pour les jeunes de 15 à 30 ans comprenant un café-rencontre et un restaurant. Plusieurs partenaires financiers ont contribué à la réalisation du projet particulièrement les communautés religieuses. «Sans elles, Le Piolet ne serait jamais venu au monde», souligne le directeur adjoint, Lorenzo Alberton.

Au début des années 1990, les activités ont déménagé sur la rue Racine. En raison de l’engouement, la petite résidence de L’Ormière ne suffisait plus au besoin d’espaces nécessaires. Installé dans l’ancien hôtel de Loretteville, le bâtiment a subi de nombreux travaux au fil du temps afin d’améliorer l’aménagement. Le groupe devient une entreprise d’insertion sociale et professionnelle pour les jeunes de 16 à 35 ans en situation difficile.

Puis, les projets se sont enchaînés. «L’expansion des services a commencé en 2009 avec l’arrivée du Milieu de vie. On a décidé d’agrandir notre clientèle», explique M. Alberton. Ainsi, un lieu de rencontre pour les jeunes adultes est né cette année-là.

Du côté du restaurant, les finissants obtiennent leur certificat de métiers semi-spécialisés officialisant la fin de leur formation comme aide-cuisinier ou service aux tables. Ils sont plus d’une trentaine de jeunes par cohorte à suivre le parcours de formation.

Les Habitations Le Piolet, un projet pensé depuis les débuts, a enfin vu le jour permettant de proposer 22 logements. Après trois tentative, la dernière est la bonne et le projet locatif d’une valeur 4,5 M$ a été chapeauté par Les Immeubles populaires de Québec.

Historique du Piolet

1985 création de Les premiers de Cordée

1986 achat d’une résidence sur L’Ormière

1991 déménagement sur la rue Racine

2009 naissance du Milieu de vie

2013 construction des Habitations Le Piolet

Pour plus d’infos: http://www.lepiolet.com Lire aussi:

Une meilleure mixité sociale : la mission du Piolet et du Milieu de vie

Atteindre son objectif grâce au Piolet

Inauguration des Habitations Le Piolet

Un jardin collectif à l’arrière du Piolet

Le Piolet sera agrandi

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette