Société
14:00 29 octobre 2015

«Notre maison hantée» : …Esprit de famille

HALLOWEEN. Depuis quelques jours, les passants s’arrêtent plus souvent – et plus longuement – qu’à l’habitude devant le 1380, rue Verlaine, dans le secteur Duberger – Les Saules. Julie Beaulieu, Jean-François Cauchon et leur fils Jérémie mettent tout en place pour accueillir jeunes et moins jeunes dans leur maison hantée.

Depuis sept ans, la famille améliore le parcours et ajoute des personnages animés qu’elle dégote dans les boutiques spécialisées, sur les petites annonces ou auprès de mordus d’Halloween – comme eux.

Pour choisir les meilleures décorations, Jérémie est le testeur désigné. Sur une échelle de 1 à 10, quelle note donne-t-il à sa maison hantée, cette année? «7 sur 10» pour la frousse. Et pour l’aspect plaisir? «10 sur 10!»

«Le trip, c’est de faire des sauts…, commente Jean-François. De voir le visage des jeunes impressionnés ; avoir un peu peur». «C’est d’entendre les jeunes crier “J’ai réussi!”», complète Julie

2500 bonbons, 500 personnes

Pour accueillir les quelque 500 personnes qui franchiront l’arche de Notre maison hantée, Jean-François et Julie investissent chacun près de 7 jours complets de travail. Avec Jérémie, ils mettent quatre jours à emplir les sacs avec quelque 2500 bonbons.

Le 31 octobre, tout sera prêt : une «gitane» accueillera les enfants à l’entrée du parcours et les invitera à s’attarder dans le cimetière ou dans l’allée blacklight.

Si la frousse s’installe, ils pourront brandir le «bracelet de protection» qu’elle leur donnera. Les plus petits pourront ainsi tenir à distance le loup-garou et la Faucheuse. Les plus téméraires, pourront quant à eux s’aventurer jusque dans l’arrière-cour des zombies ; juste avant de récupérer leurs bonbons.

«Chacun a son rôle»

Il y a sept ans, Jean-François raconte être parti de deux décorations animées, jusqu’à être désigné «la maison la plus décorée de Québec», en 2013. Pour en arriver là, le couple dit se mettre au travail plusieurs mois d’avance, avec entre autres la recherche de commanditaires.

Notre maison hantée compte en effet plusieurs partenaires, entre autres pour les bonbons et les décorations périssables, souligne Julie.

Les Cauchon-Beaulieu présenteront le fruit de leur travail à la population de 16 h 30 à 21 h, le 31 octobre.

Québec Hebdo

Monica Lalancette


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *