Société
17:00 19 juin 2015

Une collaboration qui portera fruit

HORTICULTURE. La Maison des jeunes (MDJ) La Marginale verra bientôt pousser ses premiers légumes grâce à sa collaboration avec le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Charlesbourg-Chauveau. Dans le cadre du programme Jeunes en action, ils sont une dizaine de participants en démarche d’insertion socioprofessionnelle à s’affairer ces jours-ci à aménager un jardin sur un terrain qui n’attendait que ce coup de pouce (vert).

«Le CJE cherchait un endroit pour faire un jardin, et nous, on avait un terrain qui se cherchait un projet!», explique Amélie Aubet, coordonnatrice de La Marginale. L’idée d’un espace d’horticulture germait depuis un moment, mais «les adolescents de la MDJ étaient trop jeunes pour en construire un de cette envergure», poursuivra-t-elle en pointant l’installation des bacs en cours.

La réalisation des plans, l’achat de matériaux, la construction des bacs…: tout, de A à Z, est pris en charge par les participants de Jeunes en action. Par la suite, de concert avec les jeunes qui fréquentent La Marginale, ils s’occuperont d’entretenir le jardin où légumes, fines herbes et petits fruits composeront l’essentiel des récoltes.

Quelques voisins de la rue Durance se sont même proposés d’arroser les semences pendant les fins de semaine. Amélie Aubet se réjouit d’autant plus de cette ouverture qu’elle envisage, idéalement dès l’an prochain, d’en faire un jardin communautaire pour le quartier auquel auraient accès ceux qui n’ont pas d’espace pour cultiver à domicile.

«Le but, c’est que ce terrain [de la maison des jeunes] qui nous est offert par la communauté lui soit rendu», souhaite la coordonnatrice en y voyant, déjà, un lieu de rassemblement intergénérationnel. Les grands-mères, par exemple, pourraient tenir des ateliers culinaires avec les produits récoltés. Les élèves de l’école primaire du Boisé, à proximité, auraient l’occasion de s’initier à l’horticulture, alors que les élèves de l’école secondaire Le Sommet pourraient en tirer des leçons de botanique.

Les possibilités se bousculent dans la tête d’Amélie Aubet. Son enthousiasme la porte déjà à la fin de l’été où elle songe organiser une fête de quartier pour souligner les premières récoltes.

Une expérience entrepreneuriale

Pour Jeunes en action, ce projet d’horticulture s’inscrit dans la démarche d’insertion socioprofessionnelle que ces jeunes de 18 à 24 ans poursuivent actuellement au CJE. Pendant l’année, à raison de 20h/semaine, ils vont d’ateliers en rencontres pour s’outiller en vue d’intégrer le marché du travail ou de retourner sur les bancs d’école.

À ce titre, la réalisation du jardin de La Marginale a valeur de projet entrepreneurial pour ces participants qui ont l’entière responsabilité de la conception. Alors que, ces deux derniers étés, les responsables avaient opté pour un projet de vélo, ils espèrent maintenant poursuivre leur collaboration avec la MDJ l’an prochain. «Le projet pourra être bonifié, on pourrait ajouter de nouveaux bacs», glisse notamment Julie Després en se croisant les doigts.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *