Société
16:00 26 février 2014 | mise à jour le: 26 février 2014 à 16:00 temps de lecture: 2 minutes

Projet pilote à Québec pour mieux protéger les aînés

En février et mars, l’Office de la protection du consommateur (OPC) mène un projet pilote de communication destiné aux intervenants qui oeuvrent auprès des aînés de la Capitale. Cette action, issue du plan stratégique de l’organisme pour faire connaître leurs droits, obligations et recours à ses clientèles vulnérables, repose sur deux outils d’information.

D’abord, une formation de sensibilisation aux problèmes de consommation que peuvent vivre les aînés, afin que les intervenants puissent mieux les orienter vers les ressources d’aide appropriées. S’ajoute une brochure explicative distribuée à 5 000 exemplaires aux acteurs régionaux qui en font la demande (à communications@opc.gouv.qc.ca).

La responsable du projet Aînés et consommation : des droits à faire valoir, Julie Couture, conseillère en éducation à l’OPC, rappelle qu’après la maltraitance physique, la maltraitance financière est la seconde forme d’abus la plus fréquente chez les aînés. En cette matière, les besoins d’aide vont de la simple quête d’information au plus grave problème de fraude par hameçonnage au téléphone ou sur Internet.

Plusieurs organismes participent à cette formation spéciale, dont l’ACEF Québec, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et le Service de police de la Ville de Québec. Pour plus d’information sur ce projet pilote : www.opc.gouv.qc.ca/aines

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *