Société
20:05 28 février 2014 | mise à jour le: 28 février 2014 à 20:05 temps de lecture: 3 minutes

Trouver sa voie grâce à l’immersion

Christian Langlois est un ancien d’Interface 2011. Il y a trois ans, il a complété un stage à l’Ordinateurs pour les écoles du Québec (OPEQ) dans le cadre du projet du Carrefour-jeunesse emploi Chauveau (CJEC). Aujourd’hui, il occupe le poste de technicien et formateur pour les participants d’Interface. Diplômé d’études semi-spécialisées pour la réparation d’appareils électroniques, il a été embauché par l’OPEQ.

Il s’agit d’un exemple bien concret du rôle du programme auprès des jeunes adultes de la région. Laurence Levesque, une résidente de la Haute-Saint-Charles, a elle aussi trouvé un but dans sa vie. La femme de 21 ans souhaite finaliser son cinquième secondaire et s’inscrire à une technique en éducation spécialisée.

C’est son stage comme aide-intervenante à Vallée Jeunesse qui l’a décidé. «Interface a servi à trouver une vocation dans ma vie. Sans Interface, j’aurais des petits emplois, mais rien de concret», confie Laurence Levesque. Grâce au stage, elle a pu s’assurer que cet emploi lui plaisait avant d’entamer des études. L’immersion au sein d’un organisme venant en aide à des jeunes éprouvant des difficultés sur le plan social et/ou scolaire a permis de conforter sa décision.

Interface

Le programme est destiné aux personnes à la cherche de soi comme Laurence Levesque, Samuel Bégin et autrefois, Christian Langlois. Grâce aux expériences et à la formation, plusieurs d’entre eux se trouvent et du même coup, choisissent la voie professionnelle à emprunter pour le futur.

«Interface, c’est un programme d’exploration professionnelle qui visent à amener les jeunes à se découvrir dans un milieu de travail. […] Ils se découvrent des talents et des passions. Ça devient une motivation», précise la coordonnatrice d’Interface, Karine Jomphe. Ce projet spécial offre l’opportunité de rêver, d’élargir les horizons et d’apprendre à connaître ses aptitudes.

Les participants effectuent deux stages de travail rémunérés et suivent de la formation en employabilité, en citoyenneté ou en orientation. Les jeunes âgés de 17 à 30 ans découvriront deux milieux professionnels et ensuite, ils auront la chance de compléter une certification pour un métier semi-spécialisé. Une vingtaine de jeunes vivent l’expérience Interface annuellement.

Pour plus d’infos: http://www.cjec.net ou 418 847-0308.

Les autres projets spéciaux du CJEC

 -IDÉO 16-17 ans

-Jeunes en action (18-24 ans)

-Coopérative jeunesse de service (12-17 ans)

-Chantiers urbains (17-30 ans)

-Défi de l’entrepreneuriat jeunesse (16-35 ans)

Carrefour jeunesse-emploi Chauveau en bref

-Service d’orientation professionnelle et scolaire

-Laboratoire de recherche d’emploi

-Service d’aide à la recherche d’emploi

-Soutien à l’entrepreneuriat jeunesse

-Projets spéciaux

**En collaboration avec Group’Action Val-Bélair, L’Actuel visite différents organismes desservant le territoire de la Haute-Saint-Charles notamment Val-Bélair afin de les faire découvrir ou redécouvrir à la population.**

Pour lire les autre articles:

Accès-Loisirs fait des petits à travers la province,

Près de 40 ans d’aide alimentaire à Val-Bélair, 

Des anges gardiens de passage au dîner,

Journée remplie à Maison de la Famille St-Ambroise,

 De petites et grandes guérisons sur la rue de l’Éclair,

 Le Piolet attaché à sa communauté qui lui rend bien,

Des gens d’action à Val-Bélair pour faire connaître les ressources 

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

17:10 6 décembre 2010 | mise à jour le: 6 décembre 2010 à 17:10 temps de lecture: 1 minutes
Une voie pour l’emploi

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *