Société
20:12 7 février 2014 | mise à jour le: 7 février 2014 à 20:12 temps de lecture: 2 minutes

Simulation de catastrophe naturelle à Québec

Le centre communautaire Michel-Labadie est transformé aujourd’hui en centre de gestion de crise dans le cadre d’une simulation de tornade qui aurait frappé Québec. La Ville de Québec, en collaboration avec la Croix-Rouge canadienne, est derrière cet exercice de formation qui vise à mettre à l’essai le plan municipal de sécurité civile et des procédures qui s’y rattachent.

Ils sont ainsi une centaine de bénévoles de la Croix-Rouge et autant d’employés des arrondissements de La Cité-Limoilou et des Rivières à prendre part à cette simulation de catastrophe vécue en temps réel. Depuis ce matin, les équipes accueillent des sinistrés et analysent avec eux leurs besoins en termes d’alimentation, d’habillement, d’hébergement, de support médical ou psychologique afin de les diriger vers les ressources appropriées.

«Dans le cas d’une simulation qui prend cette ampleur-là, ça permet à chacun des partenaires [en l’occurrence, la Croix-Rouge et la Ville de Québec] de regarder comment nos processus s’imbriquent ensemble pour s’assurer qu’il n’y ait pas de zones grises, qu’il n’y ait pas de personnes qui restent entre deux chaises, qu’il n’y ait pas quelque chose qui manque dans le service qu’on devrait offrir et dans l’analyse des besoins qu’on devrait faire aussi», a expliqué Denis Désilets, porte-parole bénévole de la Croix-Rouge.

Le porte-parole de la Ville de Québec, Jacques Perron, mentionne par ailleurs qu’il existe une vingtaine de places à travers la ville qui, à l’instar du Centre communautaire Michel-Labadie, sont identifiées comme lieux potentiels de gestion de crise en cas de catastrophe naturelle, possédant les installations d’accueil nécessaires.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *