Société
10:43 27 août 2014 | mise à jour le: 27 août 2014 à 10:43 temps de lecture: 2 minutes

Restauration des rives: la phase finale en cours

LAC-SAINT-CHARLES. Depuis 2010, l’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) s’affaire à la restauration et la mise en valeur des terrains de la Ville de Québec dans le haut-bassin de la rivière Saint-Charles. Cet été, avec l’aide des participants aux Chantiers urbains du Carrefour Emploi-Jeunesse (CJE) Chauveau, l’organisme a entamé la phase finale du projet.

Aux abords de la rivière Saint-Charles ainsi que des ruisseaux Savard, de l’Échappé Belle et des Eaux-Fraîches, des travaux de nettoyages et de plantation d’arbres et d’arbustes sont en cours depuis la mi-août. «Cette année, on fait les petits bouts de terrain pour boucler la boucle», précise Anne Beaudoin. Cette dernière est chargée de projet en environnement et géomatique à l’APEL. Au total, 50 arbres et 1700 arbustes garniront les terres.

Une fois l’opération terminée sur la parcelle, un panneau de sensibilisation est installé pour indiquer la présence de nouvelles plantations. «Reboiser les bandes riveraines, ça a des avantages comme la filtration de l’eau réduisant la quantité d’eau et améliorant qualité d’eau. Aussi, ça retient le sol et ça réduit l’érosion notamment», explique Anne Beaudoin.

Avec le temps, la végétation devrait créer de l’ombre et éviter ainsi le réchauffement l’été. Au cours des années suivantes, l’APEL souhaite revisiter les terrains restaurés entre 2010 à 2014 afin de s’assurer de la survie des plantations.

Depuis 2010

Plus de 40 000 mètres carrés reboisés

Plus de 18 000 végétaux plantés

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *