Société
19:01 29 août 2014 | mise à jour le: 29 août 2014 à 19:01 temps de lecture: 2 minutes

Un retour en classe en toute sécurité

CAMPAGNE. Le 29 août, c’était jour de rentrée pour bon nombre de jeunes du primaire de la région. Ceux de l’école Saint-Michel à Beauport ont reçu la visite de représentants de la Ville de Québec et du Service de police (SPVQ) qui lançaient leur campagne annuelle de sécurité routière en zones scolaires, sur le thème de «Près des écoles, je prends le temps de ralentir».

«Notre présence aujourd’hui à l’école Saint-Michel n’est pas un hasard. Nous avons choisi cette école parce qu’elle est située dans un secteur très passant, où les automobilistes oublient très souvent la limite de vitesse qui est propre aux zones scolaires», a expliqué Marie-France Trudel, présidente de l’arrondissement de Beauport. Pour les rappeler à l’ordre, plusieurs actions de sensibilisation et de répression étaient prévues à l’horaire en cette matinée de rentrée.

D’abord, nouveauté cette année, l’activité «brigadier d’un jour» a permis à des élèves, dont Andréa Pescador-Hamel, d’accompagner des brigadières scolaires dans leurs activités. L’initiative visait à valoriser le rôle de ces personnes dont les consignes prévalent en tout temps sur la signalisation, a rappelé Patrick Voyer, membre du comité exécutif responsable de la sécurité urbaine.

L’activité «policier d’un jour» était également de retour cette année. En compagnie d’une policière, la jeune Maude Gosselin a pu procéder à des opérations radar et remettre des avertissements aux conducteurs fautifs pour les informer de l’amende à laquelle ils s’exposent lors de telles infractions en zones scolaires.

«Pour eux, c’est une fierté de pouvoir participer à cette campagne», croit Marie-Ève Painchaud, agente de communications au SPVQ. Simultanément avait néanmoins lieu une opération de répression sur la rue Seigneuriale, où des policiers s’assuraient de faire respecter la limite de vitesse de 30 km/h dans la zone scolaire en remettant, cette fois, de véritables constats d’infraction.

Une campagne qui se poursuit

D’autres actions sont prévues tout au long du mois de septembre pour favoriser la sécurité des enfants aux abords des écoles de la région, dont des opérations radars et la présence de stèles radars.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *