Société
19:30 20 août 2014 | mise à jour le: 20 août 2014 à 19:30 temps de lecture: 4 minutes

Trois entrepreneurs, un même rêve: le Nicaragua

VOYAGE. Tout laisser derrière et partir vivre ses rêves, voilà une image qui en séduit plusieurs. C’est exactement ce que Vincent Villemure Duchesneau, Karl Pineault et Laurent Champagne, trois gars de Lebourgneuf, diplômés récemment en administration des affaires, feront le 9 octobre prochain. Le trio a pour souhait de construire et opérer The Free Spirit Hostel: une auberge jeunesse nouveau genre du côté du Nicaragua.

Pour ce faire, les jeunes hommes âgés de 23 et 24 ans font appel à une aide financière à la mode, le sociofinancement. Par le biais du site Indiegogo, ils sollicitent la générosité d’autrui pour un don monétaire allant de 5$ à 1500$ avec un objectif d’amasser 15 000$ d’ici au 19 septembre.

L’idée a émergé il y a plus d’un an à la suite d’une cohabitation entre le trio. Les jeunes hommes se sont connus à l’Université et ils ont eu l’occasion de voyager ensemble dans le cadre d’échanges pour leurs études.

«C’était l’an dernier, j’avais en tête de partir en solo pour un tour du monde à retour indéterminé, mais je n’avais plus de loyer de juillet à septembre. J’ai donc dormi sur un petit matelas dans une chambre au sous-sol chez Karl et Laurent», se remémore Vincent.

Bien vite, les amis développent une belle chimie et Vincent finit par annuler son voyage pour réaliser un projet avec ses collègues. «En vivant les trois sous le même toit, on a su qu’on voulait partir quelque chose ensemble. On ne savait pas encore quoi, mais on savait qu’on voulait bâtir quelque chose!»

Après plusieurs soupers et soirées à jaser de leur idée, le projet se précise pour Vincent, Karl et Laurent. Ils allaient acheter un terrain au Nicaragua et y construire une auberge jeunesse unique qui allierait surf, yoga et méditation: The Free Spirit Hostel. «Il y a le projet d’auberge oui, mais surtout une mentalité derrière notre idée. On veut démontrer qu’en 2014, il est encore possible de réaliser ses rêves!»

Surf, yoga et…médias sociaux!

Au départ, l’entourage de Vincent, Karl et Laurent trouvait leur projet ambitieux. «Les gens pensaient qu’on était une gang de hippies qui lançait une idée en l’air. Pourtant, on est sérieux, on a travaillé sur le projet et fait des démarches. Finalement, on a lancé la campagne de financement et les médias sociaux le 11 août et les gens nous soutiennent énormément: ils croient au projet!», explique Vincent, enthousiaste.

Les voyageurs ont d’ailleurs fait de multiples sacrifices financiers pour monter leur projet, dont la vente de leurs biens matériels comme les télévisions et les voitures. «On a les pieds bien sur terre, mais la tête dans les nuages. On peut résumer ça ainsi!»

Ainsi, Le grand départ se fera le 9 octobre et débutera par un «roadtrip» père/fils à bord de l’autobus officiel des entrepreneurs, le «Free Spirit minibus» en destination du Nicaragua. Très actifs sur les médias sociaux, le trio compte déjà plusieurs fans sur leur page Facebook et une vidéo de présentation fort populaire sur le web.

«On veut lancer une campagne virale sur le web et utiliser les médias sociaux pendant la réalisation de notre projet. On a aussi en tête de créer une mini websérie intitulée «Les retraités», mentionne Vincent qui espère que les sous recueillis aideront à se procurer de l’équipement supplémentaire de qualité.

Pour en savoir plus sur le projet et les récompenses offertes avec les dons: http://www.indiegogo.com/projects/the-free-spirit-hostel/x/8283462 L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *