Société
15:00 12 octobre 2014 | mise à jour le: 12 octobre 2014 à 15:00 temps de lecture: 3 minutes

Des aventurières sur la route désertique

RALLYE. Geneviève Maheux, bien connue à Vanier en raison de son travail à l’école secondaire, et Stéphanie Deslauriers de Les Saules sont en plein désert. Elles prennent part au rallye Cap Fémina au Maroc.

Les deux aventurières ont remué ciel et terre afin de trouver les fonds nécessaires au voyage. La tâche n’a pas été facile. Geneviève Maheux et Stéphanie Deslauriers ont passé de nombreuses journées à emballer les achats des clients dans les épiceries. «Toutes les fins de semaine, on faisait des marchés aux puces», se souviennent les filles. Elles recueillaient durant la semaine les objets auprès de leur entourage et passaient le week-end à écouler la marchandise à petits prix pour conserver le montant des ventes.

Elles ont également organisé des soupers style spaghetti er des cueillettes de canettes. Le duo a improvisé un casse-croûte-bénéfice de hot-dogs à l’entrée des commerces. Leurs amis, leurs collègues et les membres de leur famille ont aussi été sollicités lors de campagnes de vente de fromages, de suçons et de chocolats.

Toutes ces activités de financement ont eu lieu à travers leurs obligations régulières comme les emplois multiples, le conjoint et les enfants. Malgré certains moments de découragement et de fatigue, elles ont relevé le défi.

L’objectif de 18 000$ a été atteint et même dépassé. L’équipe Les intrépides versera l’excédent à la Fondation des sourds de Québec. Le choix de l’organisme n’est pas anodin. Stéphanie Deslauriers est sourde de naissance. Elle porte des appareils ce qui lui a évité d’apprendre le langage des sourds. Cependant, elle a dû investir de nombreux efforts pour développer son langage. Son audioprothésiste lui a lancé l’idée de soutenir la fondation alors que Stéphanie Deslauriers partageait son son rêve né en 2012. Le projet a fait son petit bout de chemin et au retour du Maroc, une bonne somme devrait être remise à l’organisme local.

Le rallye 2014 comprend 21 équipes de la province de Québec. Les deux participantes ont suivi un cours de mécanique afin de connaître les notions de base en cas de pépin.

Projet D également dans le désert

La Lorettevilloise, Johanne Nadeau, et Pascale Boivin de Limoilou réalisent aussi leur rêve. Après plus de deux ans de cueillette de fonds, l’équipage Projet D 394 est en action au Maroc. Les deux femmes ont choisi de s’affilier au fonds Fondation Simon le Zèbre finançant notamment la recherche pour les maladies rares et démystifiant le syndrome de Sotos.

Pour suivre l’équipe 131 Les intrépides, vous pouvez vous rendre sur le site http://www.capfeminaaventure.com/ ou le blogue //stephdesl.wix.com/intreprides-au-maroc L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *