Société
15:38 16 octobre 2014 | mise à jour le: 16 octobre 2014 à 15:38 temps de lecture: 1 minutes

Mettre un baume sur la souffrance avec des prothèses capillaires

SANTÉ. «Il y a quelques années, j’ai dû raser les cheveux d’une femme que je connaissais depuis mon enfance. Quand j’ai commencé à raser, elle pleurait, ne voulais pas regarder. Les émotions étaient fortes: perdre ses cheveux pour une femme, c’est perdre son identité.» Le cancer du sein fait bien des ravages. Marie-Claude Drouin, coiffeuse au Salon la Rosella, peut en témoigner. Au-delà de la maladie, après la rencontre avec les médecins, quand le traitement est commencé et que ses effets se voient, des solutions existent pour mettre un peu de baume au cœur de la malade.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *