Société
20:13 17 septembre 2014 | mise à jour le: 17 septembre 2014 à 20:13 temps de lecture: 3 minutes

Une année scolaire à l’extérieur de l’école

ÉDUCATION. La rentrée scolaire a été toute particulière pour près de 80 élèves à Lebourgneuf. En raison de travaux d’agrandissement à l’école Les Prés-Verts, des unités mobiles ont été installées afin d’accueillir les enfants. L’excitation était à son comble les premiers jours.

Depuis, les enfants se sont habitués aux classes temporaires et le calme règne. «Maintenant, c’est la routine, le quotidien», assure l’une des enseignantes ayant sa classe dans ce type de roulottes, Isabelle Paquet. L’intérieur des installations mobiles a été aménagé afin de recréer de vrais locaux d’enseignement. Les bureaux, le tableau et les affiches colorées s’y trouvent comme dans la plupart des classes du Québec. Même le corridor central est très semblable à ceux des établissements scolaires de niveau primaire. Les manteaux sont suspendus aux crochets tout comme les sacs à dos ainsi que les boîtes à lunch.

«Ils étaient vraiment contents. C’est comme s’ils ont un petit privilège», constate-t-elle. Les enfants et le personnel ont leur propre sortie vers la cour d’école, mais une entrée par le gymnase a été conservée pour faciliter les allées et venues à la salle de bains, située à l’intérieur de la bâtisse.

«On est tranquille. On enseigne même les portes ouvertes», fait valoir Mme Paquet. Cette dernière a déjà donné sa matière dans ce type d’installation alors qu’elle était à Vancouver. L’expérience est bien différente. «C’est beaucoup plus beau», lance-t-elle.

La hausse de la clientèle n‘est pas une surprise pour la Commission scolaire de la Capitale (CSC). La situation était analysée depuis plusieurs années afin d’être en mesure d’accueillir tous les enfants. «C’est un secteur en surveillance depuis 2007», confirme la directrice adjointe aux affaires récréatives à la CSC, Johanne Chénard. Présentement, 388 élèves fréquentent cet établissement scolaire. La capacité doublera une fois les classes achevées.

La modification du bassin de la clientèle, soit la délimitation des zones rattachées à chacune des écoles, est au menu l’an prochain pour le secteur Neufchâtel-Lebourgneuf. Des consultations auront lieu à l’automne 2015.

École du Beau-Séjour à Saint-Émile

Un chantier a aussi été lancé à Saint-Émile dans la Haute-Saint-Charles. L’école primaire du Beau-Séjour aura 10 classes supplémentaires. La valeur des travaux est évaluée à 7 M$ puisqu’un gymnase double verra également le jour. Contrairement à Lebourgneuf, les unités mobiles n’ont pas été nécessaires pour l’exécution des opérations de construction.

Dans la ville de Québec, l’utilisation de roulottes temporaires n’est pas chose courante pour la CSC. Il s’agit de la première fois depuis le regroupement des commissions scolaires en 1998.

École Les Prés-Verts

18 nouveaux locaux Échéancier: Automne 2015

Coût:7,75 M$

Pour en savoir plus:

Des travaux planifiés dès la fin de l’été

Les écoles Les Prés-Verts et du Beau-Séjour agrandies

et Demande d’ajouts de locaux dans Des Châtels et Lebourgneuf

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *