Société
12:05 7 septembre 2014 | mise à jour le: 7 septembre 2014 à 12:05 temps de lecture: 2 minutes

Partenaires recherchés pour aider les écoles à recycler

ENVIRONNEMENT. Visant à promouvoir les retombées positives d’une meilleure gestion des matières résiduelles et des petits gestes écologiques au quotidien, le programme «L’École prend ses RRR» fait aussi sa rentrée scolaire en septembre. Toutefois, la recherche de partenaires est aussi complexe que perpétuelle.

L’initiative de l’organisme Québec’ÈRE propose de revoir les pratiques et de renforcer les engagements envers les trois «R-V» (réduire, récupérer, réutiliser et valoriser) d’une institution scolaire. Pour y parvenir, un plan d’action ciblé est élaboré et de l’accompagnement est offert avec séance de formation.

«Il s’agit d’un programme apprécié des rares écoles qui parviennent à obtenir le support pour l’implanter. Le défi demeure de dénicher des appuis financiers pour étendre à un maximum d’établissements scolaires primaires et secondaires cette sensibilité envers des gestes d’avenir pour sauvegarder nos ressources. En attendant, nos listes d’attente s’allongent», observe Barbara Genest, directrice de Québec’ÈRE.

Enjeux

Le plan d’action prévoit la mise en oeuvre de mesures qui permettront de répondre aux trois enjeux majeurs de la gestion des matières résiduelles : 1) Cesser le gaspillage des ressources; 2) Contribuer à l’atteinte des objectifs du plan d’action sur les changements climatiques et de la stratégie énergétique du Québec; 3) Responsabiliser l’ensemble des acteurs concernés par la gestion des matières résiduelles.

«Les rencontres se font auprès des intervenants et des élèves des établissements. Elles visent à implanter un système adapté aux besoins identifiés. En plus d’être tourné vers l’avenir, ce programme s’inscrit dans le cadre du renouveau pédagogique», indique Mme Genest.

La directrice de Québec’ÈRE précise que déjà les établissements comme les cégeps Limoilou et Sainte-Foy, les écoles secondaires La Courvilloise, des Sentiers, Samuel-de-Champlain et Mont-Sainte-Anne, de même que les écoles primaires Le Rucher, Des Beaux-Prés/la Pionnière et de l’Odyssée collaborent à l’instauration d’un plan de gestion des matières résiduelles.

Pour plus d’information, les écoles peuvent consulter : www.quebec-ere.org

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *