Société
18:58 13 décembre 2013 | mise à jour le: 13 décembre 2013 à 18:58 temps de lecture: 2 minutes

Quatorze petits lutins sèment la joie au Manoir de Lorette

Quatorze petits lutins du service de garde de l’école Château-d’Eau dans la Haute-Saint-Charles ont confectionné de petites bonbonnières pour les offrir en guise de cadeaux de Noël aux résidents du Manoir de Lorette. Une activité intergénérationnelle qui fait la joie des petits comme des grands.

L’activité, organisée chaque année depuis quatre ans, représente une belle occasion pour les enfants de maternelle et de première année de partager et d’être en contact avec des personnes âgées. Le Manoir de Lorette étant tout près de leur école, c’est à pied que les jeunes se sont rendus visiter leurs aînés.

«Les enfants sont fiers. Ils voient comme un privilège le fait de donner un cadeau. Et puis ça met du soleil dans la vie des personnes âgées», résume Mme Francine, une enseignante de maternelle à l’école Château-d’Eau dont plusieurs élèves ont participé à l’activité.

Pour les enfants, la sortie représente tout un événement. «J’ai aimé ça venir donner des bonbons. C’est le fun de venir voir plein de grands-parents», indique Émile. Quant à Gaëlle, elle est déjà une habituée. L’élève de première année avait participé à l’activité pour une première fois l’an passé. «Ça fait toujours plaisir de donner des cadeaux», assure la fillette.

Les résidents du Manoir de Lorette ont beau être plus posés, ils vivent l’activité avec autant de joie que les enfants. «Quand les enfants sont entrés, les résidents les ont applaudis. C’est toujours un événement quand des élèves viennent nous voir. C’est beau de voir la plus jeune génération avec la plus âgée», mentionne Patricia Bolduc, la directrice du Manoir.

Les visités le confirment: la venue d’un groupe d’enfant met de la joie dans leur journée. «On aime beaucoup, ça met de la vie. On déjeune ici tout seuls à longueur d’année; ça fait joliment différent. Ça nous rappelle aussi qu’on a déjà été jeunes, il y a bien longtemps», conclut Joseph Biédron.

L’Actuel, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *