Société
21:08 8 novembre 2013 | mise à jour le: 8 novembre 2013 à 21:08 temps de lecture: 3 minutes

Pierrette Rochette œuvre à Opération Nez rouge depuis 26 ans

Cette année, Pierrette Rochette entamera sa 26e année de bénévolat au sein d’Opération Nez rouge. À 71 ans, cette Dubergeoise au grand cœur est la coresponsable du secteur des inscriptions des bénévoles, qui se déroulent à la Centrale, située à l’Espace K d’Expocité.

«J’ai toujours connu la boisson. Dans ma jeunesse, des proches, des très proches ont connu la boisson et j’aurais pu facilement dévier. Mais je me suis toujours dit non», confie Pierrette Rochette.

Alors quand, à la fin des années 80, elle a entendu parler d’Opération Nez rouge par une amie, c’est tout naturellement qu’elle a posé sa candidature pour être bénévole. En effet, l’organisme a un seul objectif : rendre les routes plus sécuritaires.

Pourquoi s’engager? À cette question, elle répond tout simplement : «Pour aider les gens.»

Et voilà le leitmotiv de cette infirmière à la retraite.

Pendant plusieurs années, Pierrette Rochette était «escorte motorisée. Comme tout le monde, j’ai commencé par faire de la route. Concrètement, j’amenais le chauffeur jusqu’au client, qui ramenait l’automobiliste qui avait trop bu chez lui. Puis je suivais la voiture pour ensuite ramener le chauffeur à la Centrale», détaille-t-elle.

Et sur la route, elle en a passé des soirées, jusqu’à ce qu’elle reprenne, voilà un peu plus de six ans, le secteur des inscriptions des bénévoles pour le remettre sur pied. «À Opération Nez rouge, on est plus que des bénévoles, on est une équipe, une famille», dit-elle fièrement.

«Madame sourire», «Madame pantoufle» ou encore «Sucre à la crème», voici quelques-uns des surnoms de Pierrette Rochette, donnés par ses amis de la Centrale.

Des anecdotes

Depuis toutes ces années, cette septuagénaire aux yeux bleus perçants en a des anecdotes à raconter : «Une équipe a déjà raccompagné un couple pour un long trajet. La femme était enceinte et l’équipe n’a pas pu la ramener à son domicile. Les bénévoles se sont arrêtés en chemin et l’ont aidé en attendant l’arrivée de l’ambulance», se remémore-t-elle, avec un large sourire.

Et comme chaque année, en décembre et même avant pour la préparation de la campagne, elle donne gratuitement de son temps, trois ou quatre soirs par semaine, à une équipe qui aider à prévenir les accidents de la route causés par la consommation excessive d’alcool.

Quand on lui demande s’il s’agit de sa dernière année, Pierrette Rochette hésite avant de répondre. «Je ne sais pas. Chaque année, je me pose la question et je reviens. J’y vais une année à la fois car je vieillis. Tant que j’irai bien, je continuerai», dit-elle.

Après 25 ans passés à Opération Nez rouge, c’est toujours avec le même enthousiasme qu’elle enfile son dossard rouge et s’apprête ainsi à entamer sa 26e année car «l’essayer, c’est l’adopter», conclut-elle avec humour.

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *