Société
19:25 26 mai 2016 | mise à jour le: 26 mai 2016 à 19:25 temps de lecture: 2 minutes

Tremplin pour intégrer les autistes au marché du travail

ÉDUCATION. Les jeunes adultes autistes ne sont plus laissés à eux-mêmes après leur parcours scolaire. Un service de formation favorisant leur intégration au marché du travail vient d’être inauguré au Centre Saint-Louis, à Loretteville.

Prise en charge par le réseau éducatif depuis la petite enfance jusqu’au niveau secondaire, la clientèle de 21 ans et plus présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) se retrouvait sans encadrement. C’est pour y remédier que le projet novateur pouvant accueillir une douzaine de personnes a été mis sur pied. L’idée consiste à combler l’absence de service d’aide socioprofessionnelle, en les initiant à la réalisation de menus travaux pouvant devenir un tremplin vers un emploi.

Cette nouvelle mesure, initiée par des parents de jeunes autistes, est le fruit d’un partenariat entre le Centre Saint-Louis de la commission scolaire de la Capitale et la corporation Intégration TSA (ITSA). Cet organisme à but non lucratif a pour mission d’accompagner vers la vie active les personnes ayant un TSA, par le maintien et le développement de leur autonomie et de leur socialisation.

«Il s’agit d’une façon d’offrir des services en continuité pour cette clientèle, et ce, à partir du préscolaire jusqu’à la vie adulte. Cette initiative est le fruit d’une mobilisation continue, pour arrimer nos services avec les différents niveaux d’enseignement», fait valoir Manon Robitaille, présidente de la CS de la Capitale. Elle a inauguré le nouveau service, en présence de Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Santé et à la Protection de la jeunesse et de Véronyque Tremblay, députée de Chauveau.

Contributions et complémentarité

Outre la contribution gouvernementale, la réalisation du projet a profité de l’appui du Centre Saint-Louis pour l’aménagement des locaux (50 000$), du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale (28 000$), de la Caisse Desjardins Des Rivières de Québec (3500$) et d’Autisme Québec (prêt de service). Le projet de la corporation ITSA est en complémentarité avec celui de La Passerelle, un centre de répit et de transition inauguré en 2014 par un groupe de parents.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *