Société
12:13 5 juillet 2018 | mise à jour le: 5 juillet 2018 à 12:13 temps de lecture: 2 minutes

L’Église Baptiste s’installe à Val-Bélair

Le conseil de quartier de Val-Bélair a adopté une résolution, à la majorité, permettant l’implantation d’un lieu de culte et de réunion, relié à l’Église Baptiste de la Vieille Capitale, dans le bâtiment occupé par les Chevaliers de Colomb depuis 1993. Sur le territoire de la Ville de Québec, 323 zones autorisent le groupe Équipement religieux.

Le bâtiment convoité par l’Église Baptiste de Québec.

Photo Métro Média – Alain Couillard

Le conseil de quartier a adopté le changement de zonage conditionnel au fait qu’advenant le cas où le bâtiment, propriété de l’Église Baptiste, serait vendu à une autre congrégation religieuse, le conseil pourrait revoir le règlement modifiant le Règlement de l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles sur l’urbanisme de cette zone.

Il y a quelques mois, la direction des Chevaliers de Colomb de Val-Bélair a décidé de mettre en vente le bâtiment qu’ils occupent au 1025 rue de l’Amiral. En janvier, des membres de l’Église Baptiste de la Vieille Capitale ont signé une promesse d’achat sous la condition que le zonage permette les Équipements religieux et les services administratifs. La requête a été acheminée au conseil de quartier qui a tenu sa consultation publique le 19 juin.

Un citoyen a soulevé le problème de stationnement sur la rue de l’Amiral, lors d’activités proposées par les Chevaliers de Colomb, rendant parfois la circulation difficile à double sens. Le représentant de l’Église Baptiste a répondu que la congrégation ne comptait que 25 membres qui se réunissent les dimanches après-midi et mardis soir. Il a ajouté qu’il y aura très peu d’activités sur le site à l’extérieur de ces plages horaires.

À noter que la valeur non imposable représente 312 000$ soit 135 000$ pour le terrain et 177 000$ pour le bâtiment. La difficulté pour les Chevaliers de Colomb de Val-Bélair st qu’ils doivent d’abord verser la somme de 8000$ en taxes qui est ensuite remboursée par la Ville.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *