Société
19:00 11 novembre 2015 | mise à jour le: 11 novembre 2015 à 19:00 temps de lecture: 3 minutes

Jour du Souvenir : Valcartier commémore ses disparus

MILITAIRE. Amis, parents et militaires du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, ont afflué nombreux pour participer aux cérémonies du jour du Souvenir à la base de Valcartier, mercredi matin.

La célébration haute en émotions pour plusieurs anciens combattants et vétérans a été marquée par un défilé des troupes, suivi du chant de l’hymne national, de la lecture de prières et la sonnerie aux morts. Plusieurs couronnes de fleurs ont été déposées au pied du cénotaphe par des militaires, des élus municipaux, ainsi que des représentants du ministère des Anciens combattants du Canada, des blessés d’Afghanistan et de membres de la Légion royale canadienne.

En plus du protocole habituel, la cérémonie du jour du Souvenir a été rehaussée par la lecture de poèmes par des élèves des écoles Dollard-des-Ormeaux et Alexander-Wolff, ainsi que la prestation de musiciens. Le tout donnait une dimension plus émotive et englobante à cet événement militaire généralement très solennel.

Le rassemblement était composé de plus de 350 militaires de la base de Valcartier provenant majoritairement du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada et du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, mais aussi d’autres unités. Il réunissait également d’anciens combattants et des civils.

Ce qu’ils ont dit :

«Il faut surtout insister sur l’aspect de la mémoire collective. Rappeler ces hommes et femmes qui ont fait le sacrifice de leur vie pour notre liberté. Et songer aussi à ceux qui ont survécu. C’est un devoir de se souvenir, pour garder à l’esprit la bravoure et le patriotisme de nos vétérans et nos frères d’armes. Le but de ma prière est de garder vivante ses valeurs.» – Jean-François Petitpas, padre et lieutenant de vaisseau à la base de Valcartier

«Aujourd’hui, je vais saluer le sacrifice de tous les militaires canadiens. J’aurai une pensée particulière pour mon ami soldat décédé en Afghanistan, lorsque son véhicule est passé sur un explosif. On doit également être attentifs aux militaires qui ont souffert au combat. Il faut se regrouper et aider les soldats qui vivent avec des séquelles de leur mission à l’étranger.» – Éric Fortin, lieutenant-colonel de la 2e Division du Canada

«Le jour du Souvenir me rappelle tout ce que j’ai vécu durant les 480 jours de combats en Corée, au début des années 1950. C’était très dur. Tous les jours depuis mon retour en 1953, je repense à des moments de cette guerre oubliée. À preuve, j’ai reçu mes médailles il y a 25 ans seulement. De nos jours, la guerre est différente. Les soldats sont mieux équipés, mais ça reste le même défi de survivre avec ces souvenirs troublants. Je crois que c’est plus dur pour les jeunes, qui sont moins habitués à la misère qu’à notre époque.» – Aimé Michaud, vétéran de la Guerre de Corée

Liens complémentaires pour en savoir plus :

Soldats canadiens disparus

Signification du coquelicot

Anciens combattants du Canada

Québec Hebdo

Articles similaires

15:39 11 novembre 2016 | mise à jour le: 11 novembre 2016 à 15:39 temps de lecture: 2 minutes
Valcartier se souvient

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *