Société
21:35 20 septembre 2015 | mise à jour le: 20 septembre 2015 à 21:35 temps de lecture: 4 minutes

Mise au jeu officielle… dans la cour chez Alexis Boivin

RÊVES D’ENFANTS. L’automne est la saison qui annonce le retour en force du hockey. Cette réalité aura une signification toute particulière pour le jeune Alexis Boivin, qui est l’heureux détenteur d’une toute nouvelle surface de deck-hockey aménagée à l’arrière de la propriété de ses parents, dans le Carré Cameron du quartier Les Saules.

Après l’inauguration en grande pompe du nouveau Centre Vidéotron de Québec, dimanche c’était au tour d’Alexis Boivin d’ouvrir officiellement sa nouvelle patinoire. Pour l’occasion, plusieurs dignitaires, dont d’anciens joueurs des Nordiques ainsi que la mascotte Badaboum, étaient de la partie. Les parents du petit garçon de 4 ans en rémission d’une leucémie, Annie Moreau et André Boivin, ont également invité de nombreux proches, amis et voisins à venir partager leur bonheur retrouvé et leur espoir pour la santé de leur fils.

Selon Pierre-Luc Berthiaume, directeur de la Fondation Rêves d’Enfants pour l’est du Québec, malgré son jeune âge Alexis manifeste un grand intérêt pour notre sport national. «Déjà à 2 ans, ses parents ont raconté qu’il effectuait des lancers frappés dévastateurs en imitant ses idoles professionnelles de la LNH. Il allait donc de soi que la réalisation de son souhait se traduise par l’installation d’une patinoire de deck-hockey dans la cour chez lui.»

Le projet original a nécessité un investissement de 12 500$. La somme a été récoltée grâce à un appel à la générosité populaire sur la plateforme d’autofinancement La Ruche Québec. Trois mois on suffit pour exaucer le rêve d’enfant d’Alexis.

Célébrations

Très reconnaissants, les parents du jeune sportif ont convié une centaine de personnes à une grande fête inaugurale dans leur cour. L’intention était double : célébrer la rémission d’Alexis et remercier les partenaires qui ont contribué à la réalisation de son rêve.

À leur arrivée en limousine en compagnie des cinq anciens Nordiques, ils ont été accueillis par une haie d’honneur les conduisant jusqu’à la patinoire très réaliste bien que miniature. Après la coupure officielle du ruban, Alexis a procédé au premier lancer, avant qu’une première partie ne soit disputée fébrilement. Parions que le jeune passionné de hockey sera rarement seul pour s’amuser sur sa patinoire quatre saisons pouvant également être glacée en hiver.

Ce qu’ils ont dit…

«La Fondation réalise un rêve d’enfant chaque jour au Québec. C’est important pour nous de contribuer au bonheur et à la joie des enfants malades.» – Pierre-Luc Berthiaume, directeur de la Fondation Rêves d’Enfants pour l’est du Québec

«C’est toujours plaisant d’être présents pour les jeunes qui aiment le hockey en tant qu’anciens Nordiques. De plus, on participe à un événement heureux, pour lequel des gens ont déployé de l’énergie pour réaliser le rêve d’une famille.» – Dave Pichette, ex-Nordiques

«Je trouve ça spécial que les gens pensent à nous inviter pour un tel événement qui fait le bonheur d’un petit garçon en rémission. On se fait un devoir d’être présent pour appuyer cette cause et cette réalisation.» – Pierre Lacroix, ex-Nordiques

«C’est une belle occasion de venir rencontrer les gens qui nous ont appuyés et, surtout, ne nous ont pas oubliés. Il s’agit d’une bonne action très gratifiante. Ce petit bonhomme va s’en souvenir longtemps de l’inauguration de sa patinoire.» – Marc Fortier, ex-Nordiques

«J’ai été surpris et heureux de recevoir l’invitation à participer à ce type d’activité. Il s’agit d’une première pour moi dans ma carrière. C’est tout simplement magnifique. Wow! Tout ce monde s’est mobilisé pour faire une différence dans la vie de cette famille.» – Patrick Huot, député provincial de Vanier-Les Rivières

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *