Politique
13:56 7 avril 2015

Questions-réponses avec Gérard Deltell

BILAN. L’Actuel a interrogé le député de Chauveau, Gérard Deltell, afin de faire un bilan des derniers mois, soit un an après la dernière élection générale provinciale.

Comment décrivez-vous, en quelques mots, la dernière année?

«Au lendemain de la campagne électorale, ç’a été une année où les masques sont tombés. On a vu des gens en politique s’engager avec des engagements qui pouvaient déplaire, mais qui avaient l’avantage de donner l’heure juste quant au financement. Nous sommes ceux qui ont donné l’heure juste. […] Les thèmes dominants dans l’actualité politique au Québec et localement est de vivre selon ses moyens. C’est pourquoi je me suis engagé en politique provinciale il y a six ans et demi.»

Quels sont les projets dont vous êtes le plus fier dans Chauveau?

«Ce sont le Projet Tortue et l’implantation d’une usine de filtration d’eau à Lac-Delage. Le projet Tortue, il y a eu une rencontre entre le Grand Chef Konrad Sioui, le Dr Gaétan Barrette et Geoffrey Kelley. Ça avance, mais je mets beaucoup de pression [pour que Québec engage des sommes]. Quand notre premier ministre vient dans notre comté et prend un engagement dans un dossier, on souhaite que ça aboutisse. Quant au dossier de l’usine, j’ai réussi à obtenir le consentement des ministères de l’Environnement et des Affaires municipales. On a réussi à harmoniser les flûtes. Maintenant, le dossier appartient à la municipalité du Lac-Delage.»

Que pensez-vous de l’annonce de la Ville de Québec de fermer l’aréna de Loretteville?

«C’est un dossier local. Personnellement, j’ai un attachement pour cet aréna. C’est la Ville qui décide. Depuis six ans, je suis au courant du dossier [complexe de deux glaces] de Wendake. Je pense que c’est un dossier qui mériterait d’aboutir. Mais là encore, ça appartient aux différents intervenants. Si jamais, la ville est appelée à fermer l’aréna, c’est une décision qui relève exclusivement de la Ville. Il faut qu’il y ait un aréna pas tellement loin. Je pense que le projet de Wendake est un projet porteur puisqu’il permettrait à la fois à Wendake d’avoir ses installations et ça répondrait aux besoins de la Haute-Saint-Charles.»

Que se passe-t-il avec l’hôpital Chauveau?

«Dans les grands froids, je me suis présenté à la porte afin de m’assurer que l’ouverture avait lieu à l’heure convenue. C’est sûr que ce n’est pas l’idéal, mais on a réussi à gagner cela pour la qualité de vie des gens. Dr Gaétan Barrette m’a donné l’assurance que [les changements à venir] ne visaient pas directement l’hôpital Chauveau, mais au-delà de cela, les projets de loi 10 et 20 fontt en sorte qu’il y a beaucoup de points d’interrogation dans le monde de la santé. […] On souhaite que ces modifications de structures se fassent le plus rapidement possible. Tel qu’il existe, [l’hôpital] n’est pas menacé comme tel.»

La fin de session aura lieu le 1er juin, comptez-vous annoncer vos couleurs bientôt quant à vos intentions sur la scène fédérale?

«Une décision sera prise et annoncée en 2015.»

Lire aussi: Le lac Saint-Charles dans Chauveau et Henri-IV dans La Peltrie

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *