Politique
14:18 23 avril 2015

Chauveau perdrait des électeurs au profit de Charlesbourg

DÉMOGRAPHIE. La Commission de la représentation électorale (CRÉ) du Québec déposait récemment un rapport préliminaire sur le redécoupage de la carte électorale pour refléter l’évolution démographique de la province. Dans la région de la Capitale-Nationale, un seul changement de délimitation est envisagé alors qu’une partie de la circonscription de Chauveau au sud passerait aux mains de Charlesbourg.

Pour l’heure délimitée au nord par la rivière des Roches et la rue de la Faune, la circonscription de Charlesbourg verrait ses frontières repoussées jusqu’à ligne arrière de la rue de Dublin et la rue George-Muir. Cette nouvelle zone, bordée d’est en ouest par l’autoroute Laurentienne et la limite de l’arrondissement de Charlesbourg, représente un bassin de 3849 électeurs, lequel serait ainsi soustrait à la circonscription de Chauveau.

Cette manœuvre vise à prévenir une éventuelle situation d’exception où Chauveau dépasserait de 25% la moyenne provinciale du nombre d’électeurs, seuil maximal fixé par la Loi électorale. De 2007 à 2014, son écart par rapport à cette moyenne s’élève à 20,1% (58 106 électeurs) grâce à un taux de croissance de l’électorat parmi les plus soutenus de la région, signe d’une circonscription en plein essor démographique. En comparaison, Charlesbourg enregistre un écart de 9,2% (52 849 électeurs).

Ainsi, le redécoupage des frontières entre les deux circonscriptions permettra d’équilibrer la situation pour ramener l’écart à 12,1% (54 257 électeurs) de la moyenne provinciale pour Chauveau. Pour Charlesbourg, l’écart se creusera pour atteindre 17,2% (56 698 électeurs).

Un taux dangereux?

Or c’est là un taux dangereusement élevé «pour un comté à fort développement résidentiel», de l’avis de Marie-Ève Ringuette, directrice générale du Parti libéral du Québec. «On risque d’arriver à l’élection de 2018, déjà, avec 58 900 électeurs», s’est-elle inquiétée auprès des commissaires de la CRÉ qui se sont arrêtés à l’école Saint-Jean-Eudes le 21 avril dernier dans le cadre de leur tournée publique provinciale pour recueillir les commentaires avant de déposer une version finale de la carte électorale.

Mme Ringuette se faisait ainsi la porte-parole de l’Association libérale de Charlesbourg qui, sans rejeter la nouvelle délimitation entre Charlesbourg et Chauveau, se demandait si la CRÉ avait bien pris en considération la croissance à long terme dans le secteur pour éviter d’être rattrapée par un excès démographique dans peu de temps.

«Ce qui est recherché, c’est la pérennité de la carte électorale», a assuré Me Lucie Fiset. La présidente de la CRÉ a souligné que toute nouvelle proposition s’élaborait à l’horizon des deux prochaines élections, en tenant compte, à ce titre, des données et des projections en conséquence.

Toutes les remarques partagées au cours de cette tournée provinciale feront néanmoins l’objet d’une analyse en vue du dépôt d’une version révisée de la carte électorale. Celle-ci entrera en vigueur au moment de la dissolution de l’Assemblée nationale pour déclencher des élections.

Résultats des élections 2014

Charlesbourg

François Blais (Parti libéral du Québec – PLQ), élu avec 42,07% des voix devant Denise Trudel (Coalition avenir Québec – CAQ).

Chauveau

Gérard Deltell (CAQ), élu avec 52,41% des voix devant Bernard Chartier (PLQ). Ayant fait le saut en politique fédérale, il laisse sa place à Jocelyne Cazin qui tentera de remporter l’élection partielle.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *