Politique
16:43 7 avril 2015

Gérard Deltell devient candidat conservateur dans Louis-Saint-Laurent

POLITIQUE. Le député provincial de Chauveau, Gérard Deltell, a confirmé, ce matin, qu’il quittait ses fonctions au sein de la Coalition Avenir Québec (CAQ) pour faire le saut en politique fédérale comme candidat à l’investiture du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent, en vue des prochaines élections à l’automne.

En conférence de presse au restaurant Le Piolet de Loretteville, au coeur de sa circonscription, M. Deltell a aussi annoncé qu’il renonçait à son indemnité de départ de l’Assemblée nationale de 114 000$, ainsi qu’à sa pension de député pendant 15 ans évaluée 388 364$ $ à laquelle il a droit avant d’atteindre l’âge de 65 ans.

«Je suis un bleu, un vrai bleu et je retourne à la maison. Au cours des derniers mois, j’ai pu rencontrer des centaines de citoyens du comté qui ont contribué positivement à ma réflexion sur mon avenir politique en me disant «Vas-y Gérard, on a besoin de toi à Ottawa», a déclaré le député sortant.

Un retour aux sources

Soulignant que cette décision était pour lui un retour aux sources, M. Deltell a rappelé qu’il avait adhéré en 1981 au Parti progressiste conservateur, à l’âge de 17 ans, alors qu’il fréquentait le cégep.

«Ce choix d’honneur pour moi s’inscrit aujourd’hui dans la continuité de mon engagement, de mes valeurs et de mes convictions. Je serai ce député droit, intègre et fort, dont Louis-Saint-Laurent et le Québec ont besoin à Ottawa», a ajouté M. Deltell en mentionnant que le demi-million de dollars qu’il laisse sur la table couvrira les frais de l’élection partielle destinée à lui trouver un successeur à la suite de son départ.

«Dans la vie politique, il ne faut pas juste parler, il faut donner l’exemple. J’avais déjà dit que quelqu’un qui quitte la scène politique ne doit pas toucher de prime de départ et c’est ce que je fais dans l’esprit d’une meilleure gestion des dépenses publiques», a précisé M. Deltell en rappelant qu’il avait décliné plus tôt ce printemps une invitation de participer comme député à un voyage au Festival de Cannes.

Départ après six ans et demi au provincial

Élu pour la première fois en 2008, il a été réélu aux élections de 2012 et de 2014. Durant cette période, il a œuvré à la fusion de la CAQ et de l’Action démocratique du Québec (ADQ), dont il a été le dernier chef. Leader parlementaire du deuxième groupe d’opposition de 2012 à 2014 à l’Assemblée nationale, Gérard Deltell entend redonner aux conservateurs la circonscription fédérale de Louis-Saint-Laurent qui est actuellement représentée par la députée néo-démocrate Alexandrine Latendresse, élue aux élections générales de 2011 avec une avance d’environ 1300 votes sur la candidate conservatrice Josée Verner, alors députée à la Chambre des communes depuis 2004.

Le chef de la CAQ, François Legault, a réagi à la démission de Gérard Deltell en annonçant que le député de La Peltrie, Éric Caire, sera désormais responsable de la région de la Capitale-Nationale pour sa formation politique.

Gérard Deltell a aussi annoncé qu’il renonçait à son indemnité de départ de l’Assemblée nationale de 114 000$, ainsi qu’à sa pension de député pendant 15 ans évaluée 388 364$ $ à laquelle il a droit avant d’atteindre l’âge de 65 ans. (Photo TC Media – Michel Bédard)

Michel Bedard


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette