Politique
14:00 2 octobre 2015

Profil des candidats fédéraux de la circonscription de Québec

Cette semaine, le Québec Express vous présente les candidats des principaux partis dans la circonscription de Québec et leur position sur les enjeux de l’heure.

Pierre-Thomas Asselin, candidat pour le Parti conservateur du Canada

Biographie:

Né à Québec, Pierre-Thomas a étudié à l’Université Laval en Études internationales et Langues modernes. Depuis, il poursuit une maitrise à l’École Nationale d’Administration Publique. De 2009 à 2014, il se joint à la Réserve Navale du Canada. Impliqué au sein du Parti conservateur depuis 2011, il devient, en 2014, le président du comté de Québec. Dès 2014, il travaille pour le bureau du Whip en chef du gouvernement à titre de conseiller.

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

Un gouvernement du Parti conservateur réélu s’engage à baisser les impôts des PME à 9%, la plus forte baisse de leur taux d’imposition depuis 25 ans. Cette mesure vise à soutenir directement la croissance économique et la création d’emploi afin de favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne.

Repeindre le pont de Québec, est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

Nous nous sommes engagés à investir 75 M$ pour repeindre le pont de Québec car nous comprenons son importance pour les gens de la région. Toutefois, le CN doit maintenant faire sa part en s’invitant dans le dialogue afin que l’on trouve une solution avec tous les partenaires.

Quelle importance faut-il accorder à la lutte au terrorisme et par quels moyens

Avec la Loi antiterroriste de 2015, le Parti conservateur s’est engagé à criminaliser la promotion du terrorisme et des actes terroristes. Les organismes d’application de la loi ont maintenant des moyens supplémentaires afin de contrer la radicalisation et le recrutement.

Quel est selon vous le principal enjeu dans la circonscription et quel geste poser en premier dans ce dossier?

Le Parti conservateur a annoncé des investissements importants pour le Port de Québec. Puisque que celui-ci est un vecteur économique important pour la région, notre gouvernement mise sur l’initiative Prospérité maritime Québec afin de soutenir la création d’emplois.

Jean-Yves Duclos, candidat pour le Parti libéral du Canada

Biographie:

Natif de Québec, habite la circonscription de Québec avec sa conjointe et ses trois enfants, professeur titulaire et directeur du département (2012-2015) d’économique de l’Université Laval, président élu de l’Association canadienne d’économique, Cofondateur de PEP (réseau international de recherche et de lutte contre la pauvreté, 11 000 membres)

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

Notre plan pour redonner à la classe moyenne implique la création d’un nouveau programme d’Allocation canadienne aux enfants, non imposable, indexé annuellement, une diminution du taux d’imposition de 22 % à 20,5 % et un investissement supplémentaire de 4 milliards de $ dans les familles.

Repeindre le pont de Québec, est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

Voici notre engagement : dans les 60 premiers jours : rencontre des parties impliquées; avant le 30 juin 2016, en arriver à une entente; au 30 juin 2016, si aucune entente n’est intervenue, prendre les dispositions appropriées afin de dénouer l’impasse; investissement minimal de 75 millions de $ dans la réfection.

Quelle importance faut-il accorder à la lutte au terrorisme et par quels moyens

Les libéraux croient que le Canada a un rôle à jouer dans la lutte mondiale contre le terrorisme et L’État islamique en Irak et au Levant en particulier, et qu’un rôle important qu’il peut jouer est de former des gens locaux et d’accroître son aide humanitaire dans la région.

Quel est selon vous le principal enjeu dans la circonscription et quel geste poser en premier dans ce dossier?

Infrastructure sociale (dont logement abordable, patrimoine historique et naturel) et économique (transport routier + collectif + maritime, innovation, recherche et développement, renouvellement et formation de la main d’oeuvre). Premier geste : initiation d’un vaste programme d’investissement en infrastructure urbaine en collaboration avec villes et province

Charles Mordret, candidat pour le Bloc québécois

Biographie:

Charles Mordret a grandi à Québec et a fait ses études à l’Université Laval en science politique. Fort d’une solide expérience internationale, ayant évolué dans des contextes culturels variés, il est à l’aise dans plusieurs langues. Il a mené avec succès une carrière d’entrepreneur à l’étranger dans le secteur de la production d’animation, ainsi que dans la production d’événements culturels et artistiques.

 

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

Le Bloc propose une série de mesures destinées directement à soutenir le niveau de vie et le pouvoir d’achat des familles, par exemple de rendre non-imposable la Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE), d’augmenter le supplément de revenu garanti pour les aînés et l’amélioration de la rente au conjoint survivant, l’augmentation du budget pour les emplois d’été aux étudiants, une augmentation des budgets pour le logement social.

Repeindre le pont de Québec, est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

Le Pont de Québec appartient au CN mais c’est le gouvernement fédéral qui en a ultimement la responsabilité. Soit on fait payer le CN soit le gouvernement fédéral s’en porte acquéreur et investit pour la réfection du Pont. Mais on doit s’en occuper maintenant. C’est notre patrimoine collectif. Il n’est pas question que la ville ou le gouvernement du Québec assume ces frais.

Quelle importance faut-il accorder à la lutte au terrorisme et par quels moyens

Pour le Bloc Québécois, c’est clair : la loi C-51 est mal conçue. Un équilibre doit être maintenu entre la sécurité publique et la protection des libertés civiles. Et dans l’état, cet équilibre n’est pas assuré. Comme disait Benjamin Franklin, ‟Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux”.

Quel est selon vous le principal enjeu dans la circonscription et quel geste poser en premier dans ce dossier?

Les priorités locales sont nombreuses mais on peut résumer en disant que nous devons nous battre pour qu’on réponde adéquatement aux préoccupations de la population en matière de sécurité environnementale et de santé publique dans le développement du port et dans le domaine du transport ferroviaire. De plus nous devons respecter la population qui ne veut pas des projets d’oléoducs sur notre territoire.

Annick Papillon, candidate pour le Nouveau parti démocratique

Biographie:

Journaliste de formation, Annick Papillon représente la circonscription de Québec depuis mai 2011. Députée engagée au sein de sa communauté, elle n’hésite pas à aider les gens qui l’interpellent. Annick a fait des gains importants pour Québec au cours de son mandat et elle est déterminée à continuer de servir ses concitoyens auprès de l’équipe du NPD de Tom Mulcair.

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

Notre objectif est de mettre l’accent sur une croissance économique durable qui profitera à la classe moyenne d’aujourd’hui, mais aussi à nos enfants et à nos petits-enfants. Nous voulons bâtir une économie verte et diversifiée qui mise sur la création d’emplois à valeur ajoutée.

Repeindre le pont de Québec, est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

Absolument! Les libéraux et les conservateurs se sont cachés derrière une longue et coûteuse poursuite judiciaire pour justifier leur inaction. Le NPD a présenté un projet de loi, qui a reçu l’appui du maire de Québec, pour enfin repeindre cette infrastructure patrimoniale.

Quelle importance faut-il accorder à la lutte au terrorisme et par quels moyens

L’assassinat de civils innocents par les extrémistes est inexcusable et il faut punir les responsables. Cependant, nous n’avons pas à sacrifier nos valeurs et notre liberté pour demeurer en sécurité. Le NPD croit que le Canada doit jouer un rôle plus important au niveau de l’aide humanitaire.

Quel est selon vous le principal enjeu dans la circonscription et quel geste poser en premier dans ce dossier?

Depuis 2005, les coûts d’accession à la propriété ont augmenté trois fois plus vite que les revenus. Je souhaite réinvestir dans le logement abordable afin d’augmenter le parc de logements locatifs et faire en sorte que tous les citoyens bénéficient d’un logement décent.

Philippe Riboty, candidat pour le Parti vert du Canada

Biographie:

Né à Aix-en-Provence en 1964, Philippe Riboty émigre à Québec en 1966. Diplômé en psychologie et en enseignement, il publie La révélation sexuelle, Jean Chrétien – La recette du pouvoir, Vous côtoyez des psychopathes et la trilogie Le sanglot des anges vendue à plus de 60 000 exemplaires. M. Riboty se passionne également pour les marchés financiers et la gestion publique.

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

Couper les subventions à l’industrie pétrolière pour les appliquer directement à la création d’emplois verts et solidaires dans les domaines du transport en commun, du recyclage, de l’éducation, de la culture, etc.

Repeindre le pont de Québec, est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

C’est une priorité. Il faut faire appliquer les engagements déjà conclus par le propriétaire, en y apportant les ajustements requis par les nouvelles normes environnementales ainsi que l’aide financière du fédéral que cela engendrerait.

Quelle importance faut-il accorder à la lutte au terrorisme et par quels moyens

Il faut y accorder la même importance que pour tout ce qui menace la sécurité des Canadiens. Pour ce faire, il importe d’abord d’abolir la loi C-51 qui menace les droits et libertés des citoyens sans pour autant augmenter l’efficacité de la lutte au terrorisme. Il faudrait plutôt favoriser un meilleur partage d’information entre les divers intervenants impliqués.

Quel est selon vous le principal enjeu dans la circonscription et quel geste poser en premier dans ce dossier?

Le premier enjeu est le risque imminent de l’éclatement de la bulle immobilière dû à la récession dans laquelle le Canada vient d’entrer, à la dette importante de la Ville qui se chiffre à plus de 1,5 milliards de dollars ainsi qu’à l’écart sans cesse grandissant entre les riches et les pauvres. Mon premier geste serait d’informer la population de l’urgence de régler leur hypothèque le plus rapidement possible afin de palier à la surévaluation de la valeur des actifs à travers le monde.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *