Politique
05:25 20 octobre 2015

Les conservateurs balaient Québec

ÉLECTIONS FÉDÉRALES. Les conservateurs ont balayé la région de Québec, en ravissant cinq circonscriptions sur sept des mains des néodémocrates. En contrepartie, ils perdent leur chef, Stephen Harper, et changent de côté à la Chambre des communes en formant l’opposition officielle, laissant la place aux libéraux de Justin Trudeau.

Avec de fortes majorités, Joël Godin (Portneuf-Jacques-Cartier), Gérard Deltell (Louis-Saint-Laurent) et Pierre Paul-Hus (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles) ont remporté haut la main leur pari. Avec une avance plus timide, Alupa Clarke (Beauport-Limoilou) et Sylvie Boucher (Beauport-Côte-de-Beaupré-île d’Orléans-Charlevoix) ont complété la vague bleue de la Capitale-Nationale.

«Cette voix démocratique qui s’est fait entendre ici dans la région de Québec, ça veut dire que pour quelque gouvernement que ce soit, il va falloir continuer à faire attention à la gestion des fonds publics», a déclaré Gérard Deltell, quelques minutes après son élection.

«On va s’assurer que les intérêts des gens de Québec soient bien défendus. Maintenant, on sait qu’on va être dans l’opposition, mais ça ne fait rien : on est des hommes capables de se battre et de faire comprendre au gouvernement libéral que ce qu’on veut avoir, qu’on doit l’avoir à Québec», a complété Pierre-Paul Hus, nouveau député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles. «Ça, ça va être mon travail principal.»

Pour Joël Godin, la victoire a été d’autant plus significative que le nouveau député a perdu ses parents dans les derniers mois: «Pour moi, 2015 est une année très émotive. Aujourd’hui, je réalise le rêve que j’ai depuis que j’ai six ans.»

Le nouvel élu conservateur croit que les gens ont bien reçu son message: «Je suis fier de représenter les électeurs de Portneuf-Jacques-Cartier. Ils ont aimé mon honnêteté, ma transparence, parce que je suis vrai et comme eux. Les électeurs peuvent compter sur moi. Ce que j’ai dit, je vais le faire.»

Demandes de Québec

Par ailleurs questionné sur la «liste d’épicerie» du maire de Québec, le député Gérard Deltell a vanté «l’attitude responsable» de son parti : «Les gens de Québec ont eu l’heure juste avec nous et ils savent très bien que lorsque le Parti conservateur s’engage à dire quelque chose, il le fait, il le fait.»

Trouble-fête

Les célébrations conservatrices ont été momentanément interrompues lorsqu’une poignée de militants ont brandi des pancartes «Arrêtons Harper!», sous les huées des partisans conservateurs.

La foule est en somme demeurée nombreuse, même après les dépouillements.

(Avec la collaboration de Viviane Asselin et Mathieu Turgeon)

Québec Hebdo

Monica Lalancette


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette