Politique
19:38 16 juin 2014 | mise à jour le: 16 juin 2014 à 19:38 temps de lecture: 4 minutes

Retraites: les maires satisfaits du projet de loi du gouvernement Couillard

RÉGIMES DE RETRAITE – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) se réjouit du projet de loi sur la santé financière des régimes de retraite des employés municipaux déposé par le gouvernement du Québec, qui établit les balises pour encadrer les négociations entre les municipalités et leurs employés sur le partage des coûts et des déficits. Rassemblés à l’hôtel de ville de Québec, les maires de Québec, Lévis, Sherbrooke et Gatineau en ont vanté les mérites, en arguant que ce projet respectait la capacité de payer des contribuables, tout en assurant la pérennité des régimes et l’équité intergénérationnelle.

À voir aussi: Bernard Sévigny réagit au projet de loi

«Ils [au ministère des Affaires municipales] ont fait exactement ce qu’il fallait faire pour mettre fin à une grande injustice qui faisait que les 2/3 de la population qui n’ont pas de régime de retraite solide devaient payer 100% des régimes de retraite des employés municipaux», a déclaré d’entrée de jeu Régis Labeaume, en saluant le «courage politique» du gouvernement Couillard.

«Exactement ce qu’il fallait faire», c’est-à-dire, en tête de liste, de fixer à parts égales (50/50) le partage des coûts et des déficits courants et futurs entre l’employeur et l’employé. Dans la même veine, les déficits antérieurs au 1er janvier 2014 seront assumés à parts égales entre les deux parties. Quant à l’abolition de l’indexation automatique des rentes des participants actifs, l’UMQ préfère parler d’une «suspension temporaire» qui permettra d’en faire l’objet de discussions afin d’en arriver à un mécanisme d’indexation lié à la santé financière des régimes.

Négociations

«C’est une invitation claire, ce projet de loi, à s’asseoir à la table des négociations avec les salariés pour négocier des mesures qui vont permettre de partager le risque et d’assurer la pérennité des caisses de retraite», a lancé Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke et premier vice-président de l’UMQ qui, dans ce dossier, représente 108 municipalités gérant près de 200 régimes de retraite. À l’instar de ses homologues, il souhaite mener des négociations dans le calme qui déboucheront sur les meilleures solutions possible pour les employés, les retraités et les citoyens.

Advenant une impasse après un an de négociations, le projet de loi confirme par ailleurs l’intervention d’un arbitre en dernier recours. Mais, de l’avis de Régis Labeaume, «tout le monde a avantage à s’entendre. […] Ni les Villes ni les syndicats ne voudront se rendre à l’arbitre, parce que c’est risqué».

Aux syndicats qui ont crié à l’injustice à la suite du dépôt du projet de loi du ministre Moreau, Régis Labeaume leur lance un appel au calme. «Ils sont en train de s’isoler dans leur coin; ils n’auront plus aucun appui dans la population», croit-il.

Échéancier

Le projet de loi sera étudié en commission parlementaire au mois d’août. «À la Ville de Québec, nous souhaitons que la loi soit votée le plus rapidement possible pour, aussi, commencer le plus rapidement possible à négocier avec les syndicats», a conclu le maire Labeaume.

Le projet de loi en cinq points

– Partage obligatoire 50/50 des coûts du régime courant et futur

– Constitution d’un fonds de stabilisation afin de protéger les régimes d’éventuelles crises financières

– Limite du coût du service courant à 18% de la masse salariale (20% pour les policiers et pompiers)

– Suspension temporaire de l’indexation automatique des rentes des participants actifs afin d’en arriver à la mise en place d’un mécanisme d’indexation qui tiendra compte de la santé financière des régimes

– Protection des rentes de base des retraités et de la rente de conjoint survivant

Membre du Groupe Québec Hebdo

Les maires de Gatineau (Maxime Pedneaud-Jobin), Québec (Régis Labeaume), Lévis (Gilles Lehouillier) et Sherbrooke (Bernard Sévigny) se réjouissent du projet de loi déposé par le gouvernement Couillard à propos des régimes de retraite des employés municipaux. (Photo TC Media – Viviane Asselin)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *