Politique
19:52 4 octobre 2013 | mise à jour le: 4 octobre 2013 à 19:52 temps de lecture: 5 minutes

Les services de proximité plutôt que l’amphithéâtre

Les candidats de Démocratie Québec dans les arrondissements de la Haute-Saint-Charles et des Rivières misent sur les services de proximité. «Ce n’est pas du Colisée (amphithéâtre) qu’ils nous parlent, ils vont nous parler de leur parc de voisinage, de marquage, d’une voie pour tourner à droite […] c’est de cela que les gens nous parlent», a fait remarquer l’élu sortant et candidat dans Neufchâtel-Lebourgneuf, Patrick Paquet.

Ainsi, les six aspirants au poste de conseiller municipal, Carl Duchesne, Michel Carrier, Patrick Paquet, Michel Légaré, Denis L’Anglais ainsi que Robert Martel, ont énuméré leurs nombreuses promesses locales pour le secteur nord de la Ville. «Il y a plusieurs dossiers qui attendent. Pourquoi? Parce qu’à l’administration municipale, les priorités ne sont pas dans les districts, ni les arrondissements. […] Ce qui va changer c’est ça. Ça redevient la priorité de l’administration municipale avec Démocratie Québec», a déclaré le chef du parti et candidat à la mairie, David Lemelin.

Les engagements des six candidats de la couronne nord de Québec se chiffrent à près de 24 M$. À cette somme, le parti ajoute 10 M$ déjà inscrits au programme triennal d’immobilisations (PTI) et près de 2 M$ déjà au budget du réseau de Transport de la Capitale (RTC). «On n’ajoute pas de sommes partout. On sait d’où les sommes vont provenir», précise Patrick Paquet.

Neufchâtel-Lebourgneuf

Le conseiller municipal sortant, Patrick Paquet, brigue à nouveau un poste, mais cette fois-ci avec Démocratie Québec. La source du financement de ses promesses électorales est expliqué par le politicien. Une voie supplémentaire pour les boulevards Bastien et Chauveau est envisagée en raison du développement du Mesnil IV. «Ils doivent sortir soit sur de la Morille ou sur Chauveau. Mais les accès ne sont pas adéquats pour accueillir 1100 résidents», a-t-il commenté.

M. Paquet relance le projet de revoir le virage à droite et le marquage de la chaussée. Il ramène aussi les îlots environnementaux dans le parc de l’Escarpement.

Val-Bélair

Le candidat dans Val-Bélair, Michel Carrier, amène plusieurs idées de changement. L’homme habite le secteur depuis près d’une cinquantaine d’années. Il veut redonner à son lieu de résidence l’image naturelle dont l’ancienne ville faisait la promotion véhiculée par son slogan «Val-Bélair Ville de la nature».

Outre de nouveaux parcours d’autobus, M. Carrier souhaite l’élargissement à quatre voies de la route de l’aéroport entre Sainte-Geneviève et l’aéroport. Le district étant affecté par le trafic, M. Carrier croit que ces modifications sur ces artères «désengorgeront un peu l’autoroute Henri IV».

Des Châtels-Loretteville

Robert Martel, ancien conseiller municipal indépendant de Loretteville, brigue le poste dans Des Châtels-Loretteville. Il pointe du doigt des dossiers mené par son opposant et élu sortant, Raymond Dion d’Équipe Labeaume. Selon M. Martel, l’intention d’autoriser l’érection d’immeubles à logements à l’intersection du boulevard Valcartier et de la rue Racine n’est pas une bonne idée. M. Martel prône davantage la conservation du stationnement.

«Dans la Haute-Saint-Charles, il n’y a aucune salle de spectacles de plus de 200 places», fait remarquer M. Martel. Pour cette raison, il lance le projet d’une salle de 500 places.

Saint-Émile-Lac-Saint-Charles

Le résident de Saint-Émile, Carl Duchesne, croit que les services n’ont pas été rehaussés, malgré une hausse de la population dans son district Saint-Émile-Lac-Saint-Charles. «Ils n’ont pas suivi, ils ont diminué», note le candidat. Il a dit «avoir fait des pourparlers avec des promoteurs prêts à construire un genre de power center comme à Val-Bélair».

Il prône le réaménagement du parc Paul-Émile-Beaulieu et la révision du plan de densification de l’est de Lac-Saint-Charles. M. Duchesne promet de régler les problèmes d’égouts dans le secteur des Eaux-Fraîches et il appuie les riverains du lac Saint-Charles. «Le problème n’est pas les berges, il vient de la rivière des Hurons qui se déverse dans le lac Saint-Charles», soutient Carl Duchesne notant au passage que l’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APPEL) est principalement financée par la Ville.

Vanier

Denis L’Anglais tente de succéder à Richard Côté. L’aspirant au poste croit que les enjeux devraient être principalement lié à l’humain. «Et si nous recentrions la préoccupation sur le citoyen plutôt que sur l’automobile», mentionne-t-il.

Le 100e anniversaire de l’ancienne ville de Vanier approchant à grands pas, M. L’Anglais souhaite que la ville de Québec souligne l’événement avec classe. «C’est un quartier qui doit être remis au goût du jour à la veille de la Fête de Vanier», prêche-t-il.

Duberger-Les Saules

Michel Légaré a élaboré ses engagements à l’aide de ses expériences au sein de la communauté. Candidat dans Duberger-Les Saules, il veut aider les organismes communautaires de Duberger et du secteur du Buisson à trouver des locaux. Il cite en exemple la Maison du citoyen (Maison de quartier) comme une bonne solution à appuyer. De même que la plupart de ses collègues, la situation des débordements fait partie de ses préoccupations qu’il compte régler.

M. Légaré mise également sur la revitalisation des artères commerciales des boulevards Masson et Père-Lelièvre.

Des extraits d’entrevues sont en lignes:

Vidéo1: Le chef de Démocratie Québec et candidat à la mairie, David Lemelin, explique pourquoi les candidats dans les rivières et la Haute-Saint-Charles ont choisi les services de proximité comme cheval de bataille.

Vidéo 2: Le conseiller sortant et candidat dans Neufchâtel-Lebourgneuf, Patrick Paquet, explique sa vision des besoins des citoyens.

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *