Politique
18:48 26 février 2018 | mise à jour le: 14 novembre 2018 à 23:58 temps de lecture: 3 minutes

Haute-Saint-Charles: conseil d’arrondissement en bref

Les membres du conseil d’arrondissement de La Haute-Saint-Charles se sont réunis le mardi 20 février. Il a notamment été question d’aides financières pour certains organismes et d’interdictions de stationnement. 

Raymond Dion, président de l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles et conseiller municipal district Loretteville-Les Châtels.

Photo TC Media – Archives

Comité consultatif d’urbanisme

Bertrand Day, résident du quartier Lac-Saint-Charles, a été nommé pour siéger au sein du comité consultatif d’urbanisme de l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles pour la période du 14 mars 2018 au 14 mars 2019. Son mandat sera automatiquement prolongé, à l’expiration de celui-ci, jusqu’à la nomination de son successeur.

Aides financières

Les membres du conseil d’arrondissement ont accordé quelques aides financières à des organismes. Le Club Optimiste de Lac-Saint-Charles obtient une subvention de 500$ pour la préparation des festivités soulignant le 50e anniversaire de sa fondation.

Un montant de 7127$ est versée au Cercle de Fermières Loretteville qui loue des locaux au rez-de-chaussée du Pavillon Saint-Louis pour la somme de 8540$. La différence est assumée par l’organisme.

Une aide de 6000$ est remise à l’école La Symphonie pour le soutien au fonctionnement annuel. L’établissement offre prioritairement un programme d’enseignement de musique et de chant à la population de La Haute-Saint-Charles. Quelque 180 personnes se sont inscrites aux activités proposées en 2016-2017.

Les Productions d’Albert inc.

La Ville de Québec vient de conclure une entente avec Les

Productions d’Albert relativement au versement d’une subvention de 45 000$. Cette somme est affectée à l’organisation de la 17e édition de l’événement La Mascarade de l’Halloween aura lieu le 27 octobre. Cette fête familiale gratuite, à caractère participatif, est devenue une journée distinctive pour l’arrondissement.

Circulation routière

Le Réseau de transport de la Capitale demande d’aménager une zone d’arrêt d’autobus de chaque côté de la rue de Saint-Julien, sur le tronçon compris entre les rues Gagnon et de la Faune, afin de faciliter l’accès aux arrêts. Il est donc maintenant interdit de stationner un véhicule, à l’exception d’un autobus.

Postes Canada a soumis deux problématiques relativement à la présence de véhicules immobilisés devant un site de boîtes postales communautaires. Tout d’abord sur la rue de l’Etna, des véhicules nuisent à l’accès au site pour l’agent de livraison ainsi qu’aux usagers qui veulent récupérer leur courrier. Il est maintenant interdit de stationner un véhicule routier plus de dix minutes, entre 8 h et 18 h, du lundi au vendredi, en période scolaire, sur une distance de 19 mètres, devant les boîtes postales communautaires.

On retrouve une situation similaire sur la rue de l’Embâcle où aucun trottoir n’est présent. Le conseil donne suite à la requête des résidents en limitant le stationnement à une période de dix minutes du côté est de la rue de l’Embâcle, à partir de la rue de la Montagne Est, en direction nord, sur une distance de 28 mètres.

Finalement, les membres du conseil d’arrondissement ont adopté une résolution interdisant le stationnement, sur les deux côtés de la rue de l’Acropole. Cette demande de citoyens touche le tronçon compris entre la rue des Perséides et la rue des Pléiades. De plus, la rue de l’Acropole est d’une largeur de 10 mètres sans trottoir. Il est maintenant interdit de se stationner, en tout temps, du côté intérieur de la courbe de la rue de l’Acropole et, en période hivernale, du côté extérieur de la courbe.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *