Économie
14:01 15 août 2018

Patate Plus: restauration et informatique vont de pair

Confrontée à la difficulté de recruter du personnel tout en souhaitant rester à la fine pointe de la technologie, Kathy Montreuil, propriétaire du restaurant Patate Plus de Val-Bélair, propose déjà les commandes en ligne auxquelles s’ajoutera bientôt une première borne de menus électronique.

Kathy Montreuil est particulièrement fière d’ajouter une première borne au restaurant.

Photo Métro Média – Alain Couillard

L’an dernier, la compagnie UEAT Solutions de Québec, spécialiste dans l’implantation d’un système de commandes en ligne, approchait Kathy Montreuil. «L’idée m’a intéressée, mais mon personnel était réticent lorsque j’ai proposé d’offrir ce service. Pour moi, c’était bien important que cela soit facile autant pour le client que pour nous.»

La femme d’affaires précise que ses employés ont vécu une période de rodage d’un à deux mois. «Je leur disais que tout allait bien se passer et que les bugs seraient corrigés rapidement si quelque chose n’allait pas. Maintenant, les gens demandent que leur commande soit au comptoir à une heure précise.» Le but était d’être plus efficace et non de réduire le personnel, soutient-elle. L’ajout des commandes en ligne a permis d’augmenter le chiffre d’affaires de 10%.

Mme Montreuil a pris récemment la décision d’intégrer une borne de menus électronique afin d’améliorer les commandes au comptoir. Le système est en période de tests pour le moment. «C’est certain que tous les clients ne l’utiliseront pas, car on n’enlèvera pas le côté humain.»

Changement d’époque

Après avoir cédé le gouvernail à ses deux enfants, Stéphane et Kathy en mars 2009, le fondateur, Florent Montreuil, est décédé en 2014. «Je venais tout juste de racheter les parts de mon frère. Mon père trouverait que le restaurant a beaucoup changé. L’an dernier, on a modifié le look extérieur au complet. Je voulais qu’il soit actuel et aux tendances 2018.»

L’entreprise, qui célébrera son 35e anniversaire l’an prochain, a connu six agrandissements depuis son ouverture en 1984, «mon père développait par étape, car c’était un passionné.»

Au moment de l’ouverture, après l’insuccès de la crème glacée molle, Florent Montreuil a intégré la pizza au menu. Au début, on retrouvait à peine 10 places au comptoir alors qu’aujourd’hui, une centaine de personnes peuvent y manger.

Incapable financièrement d’acheter une voiture de livraison, il confiait ce mandat aux chauffeurs de taxi de Val-Bélair. Kathy Montreuil révèle que l’entreprise est en continuel développement et le recrutement de personnel n’est pas facile. Malgré tout, elle dénombre 65 employés, dont 17 livreurs utilisant une flotte de 11 véhicules.

Alain Couillard


Distribution: 46 175 exemplaires. Le territoire desservi par le journal L'Actuel comprend les secteurs de Duberger-Les Saules, Lebourgneuf, Loretteville, Neufchâtel, Saint-Émile, Des Châtels, Val-Bélair, Vanier et Wendake. Pour joindre la rédaction de l’Actuel: 418-840-1472 poste 403.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette