Économie
13:00 31 août 2018

Bar Chez Stanley: deux générations autour d’une bière

Les uns y vont pour les bières de microbrasserie, les autres pour le sport: deux générations se côtoient au bar sportif Chez Stanley, du district Duberger-Les Saules. Presque devenu mythique, l’établissement a connu diverses transformations depuis sa création en 1997.

Le visiteur peut écouter plusieurs événements sportifs en même temps

Photo Métro Média – Alain Couillard

L’endroit est probablement l’un des premiers bars sportifs dans la ville de Québec ne relevant pas d’une chaîne. Plusieurs sportifs de renom l’ont déjà visité à l’occasion dont Glen Constantin, du Rouge et Or, et l’ancien joueur du Canadien, Guillaume Latendresse.

Le bâtiment a ouvert sous le nom du bar Chez Stanley. «Avant, le logo c’était la coupe, mais il a fallu le changer à cause de la Ligue nationale de hockey. On l’a remplacée par une bière», explique  Pierre Cuerrier. Il a été employé pour deux autres gestionnaires de bars à Québec avant de devenir l’unique propriétaire de Chez Stanley, depuis 16 ans, puis de s’adjoindre les services d’un partenaire, Éric Marcoux, qui s’occupe principalement des ententes avec les divers fournisseurs de bière.

Développement

Si la clientèle plus âgée demeure fidèle à sa ou ses marques de bières, la nouvelle génération, elle, aime découvrir les nouveaux produits. «La demande pour les produits provenant des microbrasseries augmente d’année en année. Les 20 – 39 ans boivent moins en quantité, mais ils aiment goûter. Ils ont une curiosité que ceux de 40, 50 et 60 ans n’ont pas.»

Pools de hockey, ligues de poker, de dards et de billard en hivers, l’été c’est la pose vacances, concède M. Cuerrier. Questionné quant à la difficulté de trouver du personnel, il précise que ce sont surtout les bons employés qui sont plus difficiles à trouver. Quant aux amateurs de sport, le propriétaire se fait un point d’honneur de proposer des événements variés. «Je suis abonné à NHL Center Ice et l’adepte de hockey sera bien servi en hiver.»

L’établissement se trouve à proximité des quartiers industriel et résidentiel où l’on retrouve également beaucoup d’hôtels. «C’est certain que cela attire beaucoup de gens principalement avec la mise en place de la terrasse. Ça devient une tendance de sortir pas trop loin, car le soir, les clients peuvent retourner à la maison à pied. De plus, le bar est membre de Torérance Zéro qui est tout juste à côté», explique M. Cuerrier.

Il déplore la récente augmentation de la tarification des services de télévisions spécialisés. «On doit payer beaucoup plus cher pour RDS, TVA Sports et Sportsnet. Ça représente entre 200$ et 700$ par mois pour diffuser ces chaînes-là. Avant, c’était le même tarif pour tout le monde.» Il croit que le nombre de bars ou de restaurants plus petits, qui présentent de tels événements sportifs, va diminuer en raison du réajustement tarifaire.

Côté projets, Pierre Cuerrier entend continuer à créer plus d’événements à ceux déjà existants et proposer davantage de bières de microbrasseries à celles qui sont déjà offertes.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *