Économie
18:35 25 mai 2015

Eddyfi mise sur la formation pour favoriser son expansion

EMPLOIS. Entreprise de Québec spécialisée dans le développement d’instruments et logiciels d’inspection de structures, Eddyfi investit dans la formation de sa main-d’œuvre, afin de maintenir sa position concurrentielle sur le marché de la haute technologie de contrôle et continuer d’innover pour grandir.

La firme implantée dans le parc technologique annonce le déploiement d’un plan de formation de 560 000$ sur trois ans. Elle injectera 420 000$, somme à laquelle s’ajoute une aide gouvernementale de 140 000$. L’appui d’Emploi-Québec, entériné par la Commission des partenaires du marché du travail, a été confirmé par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité, Sam Hamad, venu visiter les locaux de l’entreprise en compagnie du député de Vanier-Les Rivières Patrick Huot.

Ce projet de formation permettra à l’entreprise de former 150 employés. Il favorisera le maintien de 80 postes déjà existants, en plus d’entraîner la création de 70 nouveaux emplois en trois ans. L’entreprise qui exporte 90% de sa production hors Canada entend profiter de cette initiative pour accroître son rayonnement à l’international.

«Le soutien du gouvernement du Québec permettra à nos employés d’acquérir de nouvelles compétences. Ainsi, nous serons mieux positionnés pour déployer notre stratégie visant à rejoindre de nouveaux clients et percer de nouveaux marchés», fait valoir le président et chef de la direction d’Eddyfi, Martin Thériault.

Succès

«Cet investissement constitue un bel exemple d’initiative favorisant un meilleur arrimage entre les compétences de la main-d’oeuvre et les besoins des employeurs», illustre le ministre Hamad. Saluant l’audace et l’excellence d’Eddyfi, il rappelle que c’est ce genre de succès entrepreneurial qui fait en sorte que la région de la Capitale domine sur le plan de la création d’emplois au Québec et au Canada.

*Voir la vidéo dans laquelle le ministre Hamad louage le dynamisme économique de la région de Québec. Cliquez ici.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *