Économie
12:00 8 mai 2015

Méthode pour ajouter un étage sans quitter la maison

AGRANDISSEMENT. Besoin d’espace pour mieux installer la famille qui grandit ou accueillir des parents vieillissants, sans devoir déménager? L’ajout d’un étage à la demeure actuelle pourrait s’avérer la solution tout indiquée, surtout qu’il existe une méthode pour que les travaux se réalisent graduellement tout en continuant d’habiter les lieux.

C’est ce que propose l’équipe de RénoConstrux, basée dans le quartier Les Saules à Québec. Le concept mis au point par l’entreprise a été utilisé avec succès dans plus d’une vingtaine de projets au cours des deux dernières années. Celui-ci permet d’accroître en hauteur la superficie d’une propriété, sans que les occupants aient à quitter leur milieu de vie pendant la durée du chantier.

«Au fil de mes 10 ans d’expérience en construction, je me suis rendu compte que la nécessité de devoir quitter le foyer pendant plusieurs jours pouvait devenir un frein au désir des clients d’améliorer leur demeure. Cette réalité nous a amenés à imaginer une procédure de montage structurel qui soit à la fois efficace et pratique pour tout le monde», indique Nicolas Patry, propriétaire de RénoConstrux.

Lorsque le terrain le permet, des ouvriers préassemblent le futur toit dans la cour arrière, pendant qu’une autre équipe s’affaire à préparer la maison. Cela implique de retirer une partie du parement ainsi que l’ancien revêtement, d’installer un nouveau plancher incluant le câblage électrique, la plomberie et l’isolation, puis d’ériger rapidement les murs préfabriqués avant d’y déposer le nouveau toit à l’aide d’une grue. Ne reste qu’à aménager l’escalier communiquant, s’il s’agit d’un agrandissement, plutôt que de l’ajout d’un logement nécessitant un accès extérieur.

«Avec la planification préalable, tout cela peut se compléter en une même journée. Le bâtiment se trouve donc continuellement protéger des intempéries en procédant par beau temps. Le nouveau logement est donc exempt d’humidité et prêt à être aménagé pour être habité après l’étape de finition intérieure. Durant tout le processus, précise M. Patry, on ne demande aux clients de quitter que durant la pose du nouveau toit. Il s’agit d’une mesure de sécurité élémentaire qui s’avère très respectée puisque, de toute façon, tout le monde veut sortir voir l’installation spectaculaire.»

Planification requise

Même si l’érection des murs et l’ajout du toit peut se faire en une seule journée, le projet requiert plusieurs semaines sinon mois d’organisation et d’orchestration. Quelle que soit l’entreprise spécialisée en ajout d’étage, elle ne débarque pas du jour au lendemain pour amorcer les travaux. La plupart des maisons unifamiliales peuvent recevoir un second étage partiel (au-dessus du garage) ou total. Il suffit de respecter le zonage et les règlements municipaux (marges de pourtour), de même que la capacité portante du bâtiment. Toutes ces vérifications et demandes de permis sont faites par l’expert, afin d’assurer la conformité de ses travaux.

Cet investissement important (environ 135$ du pied carré) requiert de la planification pour définir les besoins, concevoir les plans et obtenir les autorisations. Le chantier s’étendra sur environ huit semaines, en fonction du type d’ajout. Si on ne fait que prolonger la maison vers le haut, c’est moins exigeant que la construction d’un logement avec cuisine, salle de bain, plancher insonorisé et accès indépendant. Après le montage de la coquille, il reste du travail à compléter. Ainsi, dans les jours et semaines suivantes, il faudra poser les fenêtres et portes, sceller l’enveloppe extérieure, compléter le revêtement, ajouter les divisions, pour enfin procéder à la finition intérieure.

Attraits et avantages du projet

-Gain d’espace pour une famille agrandie ou reconstituée avec plusieurs enfants

-Prise de valeur de la propriété et retour sur l’investissement avec création d’un logement

-Transformation en maison bigénérationnelle pour accueillir des parents âgés

-Maintien dans un quartier et un voisinage appréciés

-Conservation des acquis (patio, piscine, sous-sol aménagé, terrassement, etc.)

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette