Économie
16:35 27 mars 2015

Projets de grandeur pour deux supermarchés sur L’Ormière

CONSTRUCTION. Le monde de l’alimentation continue de bouger sur le boulevard l’Ormière, cette fois pour des projets d’investissements. Ainsi, pendant que le supermarché IGA coop Loretteville s’agrandit, le Provigo de Neufchâtel fait l’objet de rumeurs de rénovation voire de relocalisation.

Nouveau IGA Convivio

Par souci de mieux répondre aux attentes grandissantes de sa clientèle, la coopérative des consommateurs IGA coop de Loretteville se donnera des locaux plus vastes. La formule Convivio cherchera à combler les exigences des gens qui s’inspirent des grands cuisiniers et qui s’ouvrent à une plus grande variété de produits. On y offrira davantage de mets préparés, de produits sans gluten et de découvertes tendances.

«Nous étions à l’étroit dans nos locaux initiaux et il devenait nécessaire de se doter du même concept qui prévaut sur Chauveau et à Val-Bélair. La démarche vise à protéger et développer nos parts de marché, surtout ici à Loretteville où est née la coopérative», explique le directeur général Michel Bouchard, confirmant que l’investissement de 13M$ créera 50 emplois.

Construit par l’entreprise Dutran, le nouveau magasin doublera sa superficie pour atteindre 43 000 pieds carrés. Il sera érigé dans le stationnement voisin du supermarché actuel, qui reste ouvert durant les travaux. Amorcé un an plus tard que prévu, le chantier culminera à la fin de l’été prochain. L’ancien centre commercial sera ensuite démoli

Provigo en réflexion

Non loin de là, le franchisé du supermarché Provigo de Neufchâtel regarde aller les choses avec un intérêt certain. Les affaires sont en progression et on ne voudrait pas que la concurrence vienne y mettre un frein. «On travaille fort pour montrer à la direction de la bannière que nous méritons des investissements. Toutefois, la décision leur revient et je n’ai aucune information à ce sujet pour l’instant», précise Frédéric Barbeau.

Le principal intéressé dit entendre également des rumeurs circuler, sans pouvoir les vérifier. Dans le milieu, il est tantôt question de rénovations au Provigo de Place l’Ormière, tantôt même de déménagement dans un nouveau complexe commercial sur le boulevard Robert-Bourassa. Une seconde option qui ne s’avère pas simple sur le plan légal, logistique et, surtout, financier.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *