Économie
12:43 27 avril 2015

Projet d’expansion pour Controlab

ALIMENTATION. Controlab Manufacture est né il y a près de six ans dans Vanier. De quatre employés à l’origine, le nombre est passé à plus d’une trentaine aujourd’hui et il pourrait bien augmenter encore. Le laboratoire confectionne notamment ses propres suppléments alimentaires, XPN World, ainsi que 25 autres lignes de produits différents.

L’Émilois Daniel Bérubé est bien fier de la confiance que lui a accordée Georges St-Pierre en associant son nom à un nouveau produit GSP series récemment. L’arrivée de l’athlète d’arts martiaux mixtes dans l’équation amène l’entreprise vers de nouveaux horizons. «Ça nous ouvre beaucoup de marchés. Les gens qui étaient sceptiques, maintenant ça donne un niveau supérieur de notoriété pour l’entreprise au complet», certifie M. Bérubé, ajoutant que la confiance obtenue de cette vedette sportive est très significative en raison notamment de sa position en faveur des tests de dopage dans l’Ultimate Fighting Championship (UFC).

D’ailleurs, les produits XPN World prendront un virage cet automne afin de répondre aux normes NSF international, une certification reconnue par de nombreuses ligues sportives et exigée par plusieurs athlètes. Des embauches sont prévues et M. Bérubé dévoile qu’il fera doubler la superficie en déménageant à deux pas des bureaux actuels. «C’est une progression depuis le début. C’est 1 à 2 M$ qui seront investis pour les infrastructures et l’équipement pour l’an prochain», confirme-t-il.

De Rimouski à Québec

L’entrepreneur a toujours été actif et un sportif accompli. Dans les années 1990, il a remporté un record national de développé-couché en devenant le premier Canadien à soulever 600 livres. Puis l’année suivante, il s’illustre sur la scène mondiale avec un poids de plus de 600 livres. Quelques années après, il se lance dans le culturisme. À 42 ans, il devient Monsieur province de Québec.

Il a aussi joué le rôle d’entraîneur à travers les années. De nos jours, il continue l’entraînement quotidien en gymnase, mais pour le plaisir. «La discipline du sport quand tu veux le faire au maximum, c’est comme la business», explique-t-il.

Ancien propriétaire d’un gymnase à Rimouski, il s’est établi à Québec en 1987 et a lancé son premier magasin de suppléments alimentaires sur la rue Saint-Jean. Le projet a pris de l’ampleur et d’autres succursales ont ouvert leurs portes un peu partout en province. «[Dans les années 2000], j’ai décidé de partir ma ligne de produits sous le nom de XPN et d’être en plein contrôle de ce que je vendais», a-t-il expliqué. La manufacture de suppléments s’est également ajoutée. Daniel Bérubé s’envole ce printemps pour l’Europe dans le but de rencontrer de nouveaux clients provenant de l’Angleterre et de l’Australie. «Il y a cinq ans, je ne voyais pas vraiment de relève», a confié Daniel Bérubé qui travaille notamment avec sa conjointe, Linda Blackburn. La situation a changé depuis puisque son fils Dale est responsable du marketing et sa fille Kim étudie la biochimie et la chimie analytique afin de se joindre à l’équipe.

 Lire aussi:

Incursion dans l’univers de la confection des suppléments alimentaires

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *