Économie
20:00 3 mai 2015

Geneviève Simard: 25 ans, maman et entrepreneure

FAMILLE. Geneviève Simard, une jeune Bélairoise de 25 ans, a mis sur pied un projet de café-causerie dans son quartier, une occasion pour les mères de socialiser entre elles. Convertie aux affaires depuis peu, celle qui a étudié dans un tout autre domaine a décidé de faire le saut récemment dans cet univers en créant son propre emploi. Son commerce vient tout juste d’ouvrir ses portes au Carrefour de la Bravoure à Val-Bélair. L’Actuel a rencontré cette entrepreneure énergique.

«Être maman, ça prépare au business», raconte-t-elle. C’est d’ailleurs pendant son congé de maternité que la jeune mère a eu l’idée de lancer Le Gribouillis café-causerie créatif. Ayant souffert d’une dépression pendant sa grossesse ainsi qu’après l’accouchement, la résidente de Val-Bélair a constaté qu’un lieu de rencontres avec d’autres femmes vivant cette situation aurait pu être bénéfique. C’est donc de cette réflexion qu’est né son projet entrepreneurial.

«Il y a une grosse corrélation entre la solitude et la dépression post-partum», fait valoir la mère d’un petit garçon né en avril 2014. Son objectif est de lutter contre la dépression en créant ce lieu de rassemblement.

«Il n’y a pas assez de filles en affaires. On a plein de potentiel et on est capable de gérer de front plusieurs dossiers», fait valoir Mme Simard. D’ailleurs, dans son local commercial aux tons pastel, elle a intégré des produits locaux à vendre et destinés aux jeunes mères ou aux enfants. La plupart des articles sont des confections québécoises d’entrepreneures mamans. «Le milieu est tissé serré», raconte-t-elle.

Ateliers créatifs

Ayant étudié en psychologie à l’université, la femme connaît les bienfaits de l’art-thérapie. Pendant les journées sombres de sa dépression, elle a beaucoup bricolé pour se changer les idées. «Ça me donnait l’impression de me changer de ma routine et ça me faisait du bien», explique Geneviève Simard. Il devait donc y avoir une partie créative. Pour cette raison, elle a mis sur pied des ateliers créatifs sur différents thèmes. Parfois l’article confectionné sera utile pour les parents et à d’autres moments, les créations seront destinées aux enfants. «Je choisis selon les intérêts des mamans», conclut-elle.

Pour connaître le calendrier des activités: cliquez ici

Lire aussi : Carrefour de la Bravoure: La deuxième phase en travail 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *