Économie
12:00 5 juillet 2014 | mise à jour le: 5 juillet 2014 à 12:00 temps de lecture: 3 minutes

Stabilité immobilière dans la région de Québec à mi-année

REVENTE. Les résultats compilés après six mois indiquent que le marché immobilier de la région de Québec a évolué en conformité avec les prévisions émises en début 2014. La stabilité est au rendez-vous, tant pour les transactions que pour les prix.

Selon les données publiées par la Chambre immobilière de Québec (CIQ), on dénombre 3730 reventes résidentielles au premier semestre cette année, contre 3756 à pareille date en 2013. Un léger recul de 1% qui a de quoi rassurer les courtiers, surtout que juin s’est conclu sur une hausse de 14%. Il s’agit du meilleur résultat de toutes les régions métropolitaines du Québec, alors que Montréal a progressé de 3% et que d’autres centres urbains comme Saguenay et Gatineau ont affiché des résultats négatifs.

«La situation s’annonce encourageante pour le deuxième semestre de 2014. Ce n’est pas l’effervescence absolue, mais ce n’est pas non plus un recul majeur. Avec l’économie régionale qui continue de bien performer et le taux de chômage qui demeure sous les 5% dans la capitale, il y a tout lieu de demeurer optimisme pour la revente immobilière», indique Richard St-Pierre, directeur général de la CIQ.

Par type de propriété

Entre janvier et juin, 2 561 propriétés unifamiliales ont été transigées par l’entremise d’un courtier immobilier. Il s’agit d’une diminution des ventes de 1% par rapport à la même période l’an dernier. Le prix médian est en hausse de 1% pour se fixer à 247 000$. En moyenne, 109 jours sont nécessaires pour conclure la vente, soit 14 jours de plus que l’an dernier.

De leur côté, les ventes de copropriétés ont diminué de 2%, alors que 876 unités ont été vendues. Le prix de vente médian, 199 500$, est en baisse de 1%. Le délai de vente moyen a augmenté de 28 jours pour atteindre 151 jours.

Le segment des plex 2 à 5 logements a connu une progression des ventes de 9% alors que 287 plex ont changé de main. Le prix de vente médian a diminué de 6% pour atteindre 284 500$. Il faut prévoir en moyenne 100 jours, 15 de moins qu’en 2013, pour conclure la vente.

Par secteur

Alors que les analystes prévoyaient une diminution des ventes de copropriétés sur la Rive-Sud de Québec, la première moitié de l’année se conclut plutôt avec une hausse de 24% à Lévis. Le prix de vente médian a cependant diminué de 3% pour s’établir à 183 682$.

L’arrondissement des Rivières est demeuré très recherché, tant pour la propriété unifamiliale (+13%, prix médian 245 000$ en hausse de 3%) que la copropriété (+23%, prix médian 203 000$ en baisse de 1%).

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *