Économie
16:45 19 novembre 2014 | mise à jour le: 19 novembre 2014 à 16:45 temps de lecture: 3 minutes

Gaudreau Environnement bonifie sa flotte de camions alimentés au gaz

TRANSPORT. Désireuse de mieux accoler son slogan d’entreprise «Faire avancer le monde sans faire reculer la Terre» à ses opérations commerciales, Gaudreau Environnement vient de se doter de deux camions de collecte des matières résiduelles alimentes au gaz naturel comprimé (GNC).

Cette première dans le transport des ordures et du recyclage permettra à l’entreprise de Victoriaville d’obtenir des gains de rendement dans les déplacements de ses véhicules spécialisés qui desservent le territoire de Québec. Outre les attraits économiques, la direction de Gaudreau mise sur des améliorations en matière écologique et même de bruit. En effet, le gaz naturel émet moins d’émanations de combustion et le moteur des camions ainsi alimentés est beaucoup moins bruyant.

Les deux véhicules mis à l’essai ces derniers mois ont permis de confirmer l’efficacité de cette technologie prometteuse. «Le GNC procure des économies de carburant, en plus de réduire nos émissions polluantes et de rendre plus silencieux nos déplacements dans les collectivités desservies. Nous avons bon espoir que la performance se maintiendra sur quatre saisons et confortera notre volonté de convertir graduellement notre flotte de quelque 200 camions à Québec et, éventuellement, à notre division de Victoriaville», précise Johnny Izzi, directeur général de Gaudreau Environnement.

Pour Éric Desmarais, directeur du marché du carburant chez Gaz Métro, l’annonce de cette collaboration vient mettre en évidence des avantages du GNC pour l’industrie du transport. «Il s’agit, indique-t-il, d’une alternative aux produits pétroliers. Le gaz naturel comprimé permet une réduction de 40% sur les coûts du diésel et une diminution de 25% des gaz à effet de serre.»

Triple collaboration

Les premiers camions de Gaudreau Environnement équipés de moteurs Cummins Westport au GNC ont été fournis par la concessionnaire Freightliner, de Drummondville. Le Groupe Labrie Enviroquip, de Lévis, a personnalisé les véhicules en les munissant d’une benne à chargement surmontée d’un réservoir de gaz d’une autonomie de 15 heures (équivalent de 110 gallons ou 416 litres de diésel).

Pour faciliter le ravitaillement qui prend quatre heures chaque nuit, Gaz Métro Solutions Transport a installé une station de compression portative sur les terrains de la division de Gaudreau, située sur le boulevard Pierre-Bertrand, dans l’arrondissement Les Rivières à Québec. Cette initiative dans le cadre du programme Route Bleue, par le biais duquel l’entreprise déploie un premier réseau de stations de gaz naturel au pays. Pour l’instant, celui-ci compte cinq sites de ravitaillement en carburant alternatif, dont trois publics à Lévis, Sainte-Julie et Cornwall.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *