Économie
19:50 28 avril 2009 | mise à jour le: 28 avril 2009 à 19:50 Temps de lecture: 2 minutes

Les voies ferrées sous surveillance

Toute la semaine, les policiers du CN tentent de sensibiliser les gens à redoubler de prudence aux abords des voies ferrées et passages à niveau. L’an passé, 73 décès ont eu lieu sur les rails canadiens, 73 de trop, selon le CN, pour qui l’objectif est de zéro décès, zéro accident.

Ce midi, les gens qui ont emprunté l’avenue Plante, dans le secteur Vanier, ont constaté que des policiers du CN étaient postés des deux côtés du passage à niveau afin de conscientiser les résidents du coin à l’importance de respecter les signaux et barrières.

Rappelons que le 26 janvier dernier, un homme de 35 ans est décédé à cet endroit.

Souvent, ce sont des automobilistes téméraires, certes, mais le constable André Lebreux, sur place, souligne que les comportements négligents ne sont pas seulement l’affaire de ceux-ci. Les cyclistes et piétons prennent eux aussi des risques inutiles en voulant sauver quelques minutes. «Parfois un train en cache un autre», avertit-il. À l’occasion, sur des rails doubles comme on en rencontre parfois à Québec, un train de marchandises qui roule lentement peut cacher de sa longueur un train roulant à une tout autre vitesse, comme ceux de Via Rail. Le constable tient d’ailleurs à souligner que «le train n’a pas d’heure». On ne peut donc se fier à notre montre pour déduire si danger il y a.

Les policiers du CN ratissent ainsi tout le pays afin de tenter de réduire ce nombre de décès, des morts souvent évitables.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *