Économie
16:09 6 mars 2008 | mise à jour le: 6 mars 2008 à 16:09 temps de lecture: 2 minutes

Hip Hop à Neufchâtel

Après une douzaine d’années passées à danser le hip hop et le funky à Montréal, Toronto et un peu partout sur les routes du Québec, Marie-Pier Brown de Neufchâtel, pose ses semelles afin de réaliser un vieux rêve: ouvrir sa propre école de hip hop.

Le Studio de danse Mapistyle ouvrait ses portes, il y a quelques mois, sur le boulevard L’Ormière. «Il y a une demande en ce moment pour le hip hop, estime Mme Brown. Les films «Danser dans les rues» démontrent et nourrissent la popularité de ce style. À mon école, la demande est importante aussi mais comme je me suis fixé comme objectif de ne former que des petits groupes, je dois constamment ouvrir de nouvelles classes.»

La stratégie de formation en groupes restreints semble porter fruit. L’école n’est ouverte que depuis peu et déjà un groupe Pré élite 13-15 ans s’est vu décerner une médaille d’argent à Trois-Rivières lors d’une compétition. Ce groupe participera du 11 au 13 avril prochain au 5-6-7-8 Showtime au Manoir Richelieu.

Les 150 élèves de l’école sont répartis en 20 groupes de différents niveaux. Les gars comme dans tous les milieux de la danse y demeurent une denrée assez rare. Seulement 5% de la clientèle. «Le hip hop ne s’adresse pas qu’aux jeunes, j’ai une demande croissante chez les adultes aussi. J’ai trois groupes de 24 ans et plus et même une personne dans la cinquantaine, renchérit la prof de 24 ans qui a été membre de la célèbre tournée Mix Mania pendant 18 mois y côtoyant entre autres Luck Mervil

et Corneille.»

La petite école située au-dessus d’une station service du boulevard L’Ormière tiendra une porte ouverte les 15 et 16 mars prochains de 12 h à 15 h.

Pour de plus amples informations: mapi321@hotmail.com ou 843-6340.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *