Économie
20:30 15 mai 2007 | mise à jour le: 15 mai 2007 à 20:30 temps de lecture: 3 minutes

Cure de jeunesse pour la Maison O’Neill

Depuis trois semaines, la bâtisse la plus charmante du secteur Les Saules subit un traitement choc qui permettra à son revêtement extérieur de retrouver son lustre d’autrefois. D’ici le 15 juin prochain, ce joyau du patrimoine bâti de Québec sera fin prêt à vivre une saison estivale bien remplie.

Après avoir fait des représentations depuis 1999 auprès de la Ville de Québec pour qu’on procède à la restauration du bâtiment à haute valeur historique, les membres de la Société de mise en valeur de la Maison O’Neill et de son site assistent maintenant avec soulagement aux travaux de 125 000 $ qui redonneront de la «gueule» au bâtiment.
«La Ville avait promis qu’elle procéderait aux travaux pour 2008. C’est ce qu’elle fait maintenant. On est très contents», précise Christian Labbé, président de la Société de mise en valeur.

En plus de restaurer le revêtement extérieur de la bâtisse, incluant le toit, la Ville de Québec procède également à la réfection du système d’égouttement des eaux de pluie et à l’amélioration de l’étanchéité du solage et de l’isolation de la maison.

Même si les travaux ont pour but de rafraîchir l’apparence extérieure du bâtiment, les planches d’origine seront conservées et intégrées aux quatre parois. Par contre, le revêtement de la toiture sera remplacé par du bardeau de cèdre, comme c’était le cas lors de la construction de la maison au début du 19e siècle.

De part et d’autre de l’allée d’arbres qui surplombe l’avant de la maison, des jardins d’époque seront aménagés en incluant des ronds de fleurs, des bancs publics et possiblement une fontaine d’eau. Pour le site qui a accueilli près de 15 000 visiteurs l’an dernier seulement, il s’agit d’initiatives qui ajouteront encore plus au prestige de l’endroit.

Afin de faciliter l’accès aux visiteurs, le site disposera bientôt d’un stationnement adjacent dont l’espace permettra d’accueillir une soixantaine de véhicules automobiles ainsi que quelques autobus. Pour ce faire, la Ville a décidé de faire appel à un «stationnement écologique», un nouveau concept aménagé de façon à filtrer les polluants automobiles.

Activités à venir

Outre l’exposition «Broderie et dentelle d’hier à aujourd’hui» de l’artiste Monic Lafrance, qui devait se tenir au mois de mai et qui a été reportée à plus tard, les autres activités prévues au calendrier ne seront pas compromises par les travaux.

Ainsi, l’organisme Pêche en ville tiendra son activité annuelle le 19 mai prochain conjointement au Club optimiste Les Saules. Le 26 mai, la Fête de la famille battera son plein sur le terrain de la maison O’Neill. Mais l’événement tant attendu est sans conteste le Symposium de sculptures sur bois qui se tiendra du 15 au 17 juin prochain. À cette occasion, les visiteurs pourront admirer les œuvres des plus grands sculpteurs du Québec tout en prenant part à différentes activités d’animation en plein air.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *