Économie
17:50 9 janvier 2009 | mise à jour le: 9 janvier 2009 à 17:50 Temps de lecture: 2 minutes

Les commerçants de la rue Roussin pourront enfin investir

La Ville de Québec a finalement dézoné la rue Roussin, située dans le secteur des Eaux-fraîches. C’est du moins ce que le conseiller du district, Jacques Teasdale, a confirmé. Celui-ci se bat d’ailleurs depuis environ quatre ans pour faire débloquer ce dossier.

Les entrepreneurs de cette rue, qui ont été pour la plupart forcés de déménager dans ce secteur pour libérer le centre-ville, ne pouvaient obtenir aucun contrat pour agrandir leurs installations, la Ville jugeant le milieu inondable.

Après plusieurs années de tergiversations, les commerçants auront finalement eu ce qu’ils voulaient : la possibilité d’investir, de s’agrandir.

Pour Richard Drolet, qui avait le projet d’un petit centre commercial aux abords de l’avenue du lac Saint-Charles, c’est là un pas en avant. Reste à savoir si les entreprises avec qui il avait négocié pour la location de locaux dans l’éventuel établissement sont encore intéressées. Le projet initial était estimé à 1,5 M$.

De son côté, Richard Samson, copropriétaire de Pelouse intermodale, projette de construire un autre bâtiment aux côtés de celui existant, un investissement d’environ 1 M$. M. Samson s’est dit heureux du dénouement du dossier. En plus de pouvoir se construire, l’entrepreneur voit une partie de son terrain passer de zone agroforestière à «industriel léger». Entreposant de la terre sur ce coin de son terrain, la Ville lui avait remis un constat d’infraction, lequel n’est plus valide avec la nouvelle définition de zone.

D’autres projets pourraient aussi voir le jour dès cet été, après que les différentes étapes de modification du schéma d’aménagement, de modification du plan directeur d’aménagement et du règlement de zonage soient terminées. Le tout devrait être fait pour le 21 juin.

D’ici là, les commerçants peuvent déposer leur demande de permis à la gestion du territoire de la Haute-Saint-Charles.

Le conseiller Jacques Teasdale estime que les investissements à venir dans le petit parc industriel seront bénéfiques pour le secteur et pourraient entraîner la création de nouveaux emplois.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *