Économie
18:59 5 décembre 2017 | mise à jour le: 5 décembre 2017 à 18:59 Temps de lecture: 3 minutes

Nouveau réseau d’affaires bilingue

ÉCONOMIE. Un homme d’affaires de Wendake, Richard Grondin, met en ligne une plateforme Internet pour le réseautage de contacts d’affaires bilingue et ce, gratuitement. L’objectif, pour 2018, est de regrouper les chambres de commerce et les universités du Canada et plus de 100 000 étudiants.

Dans l’ordre habituel, Richard Grondin, Audry Périgny, Elsa Lapointe, de la Caisse Desjardins de Wendake, et le député Gérard Deltell.

(Photo TC Media – Alain Couillard)

Lancé il y a quelques jours, l’homme d’affaires croit fermement que Le Meilleur Réseau Mondial de Contacts d’affaires inc. (wbnbc.world) permettra de regrouper tout ce qui concerne le secteur industriel. Il souhaite ainsi contrer les Facebook, Linkedin et autres services américains qui ne répondent pas toujours aux besoins des gens d’affaires.

Parmi les avantages de la plateforme Web figure un calendrier géolocalisé, «une fois les détails de l’événement ajoutés, un internaute pourra trouver facilement les activités se déroulant dans un rayon de cinq kilomètres du lieu où il se trouve. Cet agenda permettra aussi d’en promouvoir une autre à l’ensemble du réseau ou une réunion réservée à un groupe privé. Il s’adaptera aux besoins de tout un chacun» de commenter M. Grondin. L’internaute pourra également publier des textes et éventuellement acheter des billets de spectacles.

Quant aux interactions entre les divers groupes inscrits sur la plateforme, l’homme d’affaires annonce qu’il n’y aura pas de limite. «Chaque chambre de commerce, entreprise ou université pourra concevoir sa section privée pour réseauter avec ses membres ou participer aux échanges sur l’ensemble du réseau.» Il compte récupérer la somme de 100 000$, investie dans ce projet, par la vente en ligne de publicités ciblées.

Partenaires et collaborateurs

L’arrivée de cette plateforme Internet répond à plusieurs enjeux selon Audry Périgny, chargée d’affaires au recrutement et services aux membres de la Chambre de commerce de Québec. «Que ce soit au niveau de l’emploi, où plusieurs entreprises ont besoin d’afficher leurs postes, et d’autres qui recherchent de la main-d’oeuvre qualifiée, cela permettra d’être directement en lien des travailleurs et étudiants universitaires.»

Pour les gens d’affaires, qui font souvent partie de plus d’un regroupement, rappelle Mme Périgny, pouvoir visualiser facilement et rapidement une série d’activités, auxquels ils pourront participer, va les libérer de chercher un peu partout alors que tout se retrouvera au même endroit.

Gérard Deltell, député fédéral de Louis-Saint-Laurent, voit aussi d’un bon œil l’arrivée d’un nouveau joueur. «C’est une façon pour les jeunes de se mettre en contact et surtout de faire un pont entre les entrepreneurs et les entreprises. De voir que tout cela est gratuit, c’est une offre supplémentaire. Avec l’agenda et la géolocalisation des événements, c’est vraiment constructif pour tout le monde.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *