Économie
21:30 9 juillet 2015 | mise à jour le: 9 juillet 2015 à 21:30 temps de lecture: 3 minutes

La construction résidentielle bondit de 26% à Québec

STATISTIQUES. Le marché de la construction résidentielle neuve se porte mieux que prévu dans la région de Québec. À la mi-année 2015, les mises en chantier affichent en hausse de 26%, si bien que les experts pourraient devoir réviser leurs prévisions pessimistes de début d’année.

Autant les institutions financières que la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) anticipaient un recul du nombre de propriétés bâties dans la Capitale en 2015. Le rapport «Perspectives du marché de l’habitation du deuxième trimestre de 2015», mis à jour par la SCHL, évoquait encore en juin dernier l’éventualité d’un repli des mises en chantier de 4449 en 2014 à 4250 cette année.

«Le choix plus vaste de propriétés à vendre sur le marché de la revente, le stock encore important de copropriétés neuves et une croissance modérée de la démographie entraîneront une baisse de l’activité sur le marché du neuf d’ici 2016», expliquait Élisabeth Koulouris, chef analyste à la SCHL pour la région de Québec.

Son collègue Étienne Pinel reconnaît qu’il peut arriver que des prévisions soient ajustées en cours d’année. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la SCHL revoit ses pronostics deux fois l’an, au printemps et à l’automne. Pour l’instant, le marché montre effectivement des signes positifs. Reste à voir si la tendance se maintiendra sur 12 mois.

Fort regain du locatif

«Le niveau relativement élevé de la tendance actuelle des mises en chantier d’habitations dans la région de Québec s’explique par les nombreuses mises en chantier de logements locatifs enregistrées au cours des derniers mois. On observe un regain d’intérêt de l’industrie pour ce segment de marché, compte tenu des stocks de copropriétés qui demeurent élevés», observe M. Pinel.

Les statistiques du secteur locatif sont éloquentes, puisqu’elles ont doublé après six mois. Elles sont passées de 517 nouveaux appartements entre janvier et juin 2014 à 1108 durant la même période en 2015. Même la construction de copropriétés a grimpé. Une hausse de 86 condos qui n’inquiète pas outre mesure l’analyste de marché, car cela équivaut à un projet additionnel dans un segment de marché qui a grandement ralenti la cadence. C’est le site qui est toujours garant du succès.

À ce sujet, M. Pinel confirme que la rareté des terrains continue d’avoir un impact sur l’offre de nouvelles constructions unifamiliales. Ainsi, à mi-chemin en 2015, on constate une diminution de l’activité dans les segments des résidences individuelles, aussi bien que des maisons jumelées et en rangées.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *