Actualités
17:27 10 mai 2014 | mise à jour le: 10 mai 2014 à 17:27 temps de lecture: 3 minutes

Postes Canada: Une marche contre l’abolition du service à domicile

MOBILISATION – Plus d’une centaine de personnes ont participé au rassemblement «Je marche avec mon facteur» samedi. Une marche de plus de 3 km a eu lieu à Charlesbourg afin de dénoncer l’interruption du service de courrier à domicile projeté par Postes Canada d’ici cinq ans.

Du nombre, une grande partie des marcheurs étaient des employés. «Il y a une autre façon de faire pour sauver Postes Canada. Depuis 10 ans, c’est toujours des réductions de services. Il ne semble pas y avoir de plan pour augmenter les services», fait valoir Vincent Lambert, employé chez Postes Canada.

Organisé par le Syndicat des travailleurs et travailleuses de Postes Canada, l’action vise à sensibiliser la population à la disparition de la livraison du courrier à domicile. «C’est un droit acquis depuis l’existence du courrier», déplore le facteur, Jean-Louis Pruneau.

En décembre dernier, la société d’État a annoncé l’abolition, d’ici cinq ans, du service de distribution aux portes pour le remplacer par l’installation de boîtes postales communautaires. Selon le Syndicat, cette réorganisation signifie la perte de 40% des effectifs dans la région de Québec.

«Au départ, ce sont des emplois, c’est sûr, mais il ne faut pas perdre de vue que la population est touchée, des gens en perte de mobilité. C’est un service qui appartient à tout le monde Postes Canada», explique le président de la gestion locale de Québec du Syndicat des travailleurs et travailleuses de Postes Canada, Alain Ferland.

Réunion du nouveau parti démocratique à Charlesbourg

La députée néo-démocrate de Charlesbourg et Haute-Saint-Charles, Anne-Marie Day, a appuyé les travailleurs tout comme les élus fédéraux, Raymond Côté et Annick Papillon. «Le seul moment où Postes Canada a connu un déficit, c’est lorsque le gouvernement conservateur a fait un lock-out. Alors ce n’était pas une grève, ça veut dire que les employeurs avaient fermé la boutique et empêchaient les employés d’entrer en 2011. Sinon à tout moment, on a vu des surplus variant d’une année à l’autre. Il n’y a pas de raisons de fermer ce service», a déclaré Mme Day. Cette dernière rappelle qu’une tournée provinciale de son parti fera arrêt à Charlesbourg le 29 mai. Le député fédéral de Rosemont – La Petite-Patrie et porte-parole sur ce sujet, Alexandre Boulerice, viendra faire le point et informer la population au sujet des moyens à prendre afin de contrer l’abolition de ce service.

Tournée québécoise du NPD sur l’avenir de Poste Canada

29 mai

11h00

Loisirs St-Rodrigue

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *