Actualités
21:23 17 mars 2014 | mise à jour le: 17 mars 2014 à 21:23 temps de lecture: 3 minutes

Le Québec mobilisé pour Rosalie

La famille Légaré de Neufchâtel-Lebourgneuf a été témoin de la grande générosité de la population au cours des dernières semaines. Près de 20 000$ ont été amassés un peu partout dans la province afin d’aider les parents de la jeune Rosalie à financer l’achat d’une chambre hyperbare et les thérapies de réadaptation. La petite fille, âgée de deux ans et demi, est atteinte de la paralysie cérébrale et d’un manque de myéline au cerveau.

Pour Rosalie, le travail fait à l’aide de la médecine traditionnelle et des méthodes plus conventionnelles n’a pas donné les résultats escomptés. Les soins du réseau public ont cessé en raison des progrès très minces. Malgré deux ans de suivi, la petite a toujours un trouble visuel, une hypotonie et des difficultés alimentaires. Elle n’est pas en mesure de s’asseoir, de se tenir debout ou de parler.

En décembre, les parents de la fillette ont loué l’installation hyperbare afin de contrer la stagnation. Après quelques semaines de traitements en chambre hyperbare et de réadaptation, Rosalie a gagné du tonus et elle a recommencé les thérapies visuelles à la suite des avancées qu’elle a faite. Elle a aussi commencé à babiller au quotidien et émettre des sons. «Pour la majorité des enfants, les thérapies conventionnelles fonctionnent, mais ce n’est pas le cas pour Rosalie», constate Mélanie Arsenault, la maman de la petite fille.

«Ça fait un bout de temps que l’on songeait à amasser des sous. Avec les essais en salle hyperbare et les traitements, on s’est découvert un objectif. On s’est dit que tout seul, on n’y arriverait pas», confie la mère de Rosalie. Mme Arsenault et son conjoint, Frédéric Légaré, n’étaient pas à l’aise de recueillir des fonds sans savoir si les thérapies allaient donner des résultats.

L’obtention de 25 000$ en vue d’offrir les soins rapidement à la jeune fille est encore plus précieuse en raison de son âge. «Il n’y a aucune garantie. Même les médecins n’ont aucune idée de comment Rosalie va évoluer, explique la maman. Habituellement, à partir de cinq ans, les progrès sont moins importants.»

Mélanie Arsenault et Frédéric Légaré formulent un vœu pour leur fille atteinte de paralysie sévère autant au niveau moteur que cérébrale. Il s’agit qu’elle soit capable de s’asseoir. Cet avancement lui permettrait de jouer d’elle-même. Les moments du bain ainsi que l’habillage seront aussi facilités.

Après cette étape, le couple entretient un second projet. «Notre rêve, ça va être toujours qu’elle marche», mentionne Mélanie Arsenault. D’ici là, Rosalie découvre les textures et s’éveille aux lumières. Pendant ce temps, les Québécois se mobilisent pour sa cause.

La chambre hyperbare en bref

L’oxygénothérapie hyperbare est un traitement permettant d’accroître la quantité d’oxygène dans les tissus humains.

Vous pouvez consulter la page Facebook ou http://aidonsrosalie.com/

 

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *