Actualités
19:46 23 avril 2014 | mise à jour le: 23 avril 2014 à 19:46 temps de lecture: 3 minutes

Des outils de sensibilisation pour la protection de l’eau

ENVIRONNEMENT ¬L’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) a dévoilé de nouveaux outils qui serviront à la sensibilisation de la population quant à la sauvegarde de l’eau. Au cours du printemps, quatre panneaux d’interprétation seront installés à proximité du Centre écologique Léopold-E. Beaulieu. De plus, une maquette 3D du haut bassin versant de la rivière Saint-Charles et six capsules vidéo éducatives permettront aux employés d’informer les visiteurs.

«Ce sont de précieux outils de sensibilisation qui ont un fort potentiel éducatif», a mentionné la présidente de l’APEL, Sylvie LaRose. Le projet a nécessité des investissements de 50 000$. La Fondation Hydro-Québec a financé 25 000$ et la Ville de Québec 10 000$.

Plusieurs projets sont au calendrier de l’APEL en 2014.  «On est beaucoup dans l’amélioration des connaissances parce qu’on a fait une étude et on veut confirmer et aller plus loin», explique la directrice générale de l’APEL, Mélanie Deslongchamps. À l’aide d’échantillonnage, d’analyses et de suivis, l’équipe a comparé les données recueillies en 2012 ont été comparées à celles de 2007.

Cette étude est la diagnose 2012 du lac Saint-Charles. Elle a beaucoup fait jaser à la suite des déclarations du maire de Québec, Régis Labeaume. Lors du Salon des technologies environnementales du Québec, M. Labeaume a mentionné que les résultats révèlent que la qualité de l’eau du lac Saint-Charles se détériore. Pour cette raison, d’autres études devraient être réalisées par l’organisme d’ici l’automne afin de contre-vérifier les conclusions de la diagnose.

Dans les cartons de l’APEL pour la prochaine année, l’association devrait collaborer à une étude sur les sédiments du lac Saint-Charles. Ce volet n’a jamais été effectué par le passé, selon Mme Deslongchamps.

Survol de 2013

«En 2013, on a eu beaucoup de projets de renaturalisation et c’est une année record. Beaucoup de gens ont embarqué», constate Mélanie Deslongchamps. Au total, 114 plans d’aménagements ont été réalisés. L’organisme a également poursuivi la revégétalisation des rives, l’exécution de travaux de restauration des terrains dégradés en bordure des ruisseaux et l’amélioration de l’habitat de l’omble de fontaine du ruisseau de la 75 Nord au km 66.

Projets envisagés en 2014

Étude sur les sédiments du lac Saint-Charles

Enquêtes sur les contaminants des affluents au lac Saint-Charles

Diagnose écologique des lacs Turgeon et Fortier

Pour en savoir plus, visitez le site de l’APEL: http://www.apel-maraisdunord.org/

 

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *